Le GNL est-il l'avenir des carburants routiers ?

Dans un contexte de transition énergétique, la recherche d’alternatives aux carburants traditionnels est indispensable, notamment dans le secteur des transports routiers qui émet une importante quantité d’émissions nocives. Le GNL (Gaz naturel liquéfié) s’impose actuellement comme l’une des pistes à explorer pour un secteur du transport moins nocif. Focus sur les principaux atouts du GNL comme carburant.

 

Qu’est-ce que le GNL et quels sont ses principaux avantages ?

 

Le gaz naturel est un mélange d’hydrocarbures légers composé principalement de méthane. Il est refroidi entre -120°C et -162°C, pour être à l’état liquide et ainsi plus facilement transporté.

Le gaz naturel liquéfié présente un certain nombre de bénéfices en tant que carburant.

 

Le GNL, un carburant au prix attractif

Le GNL arbore un prix plus attrayant que celui du diesel, ce qui est relativement intéressant pour les entreprises spécialisées dans le transport routier. Le carburant représente en effet un important poste de dépenses nécessitant d’être optimisé. Cela est d’autant plus important dans la mesure où le prix des carburants classiques ne cessera d’augmenter dans les décennies à venir en raison de la raréfaction progressive du pétrole.

 

Une alternative plus respectueuse de l’environnement

Le GNL possède des atouts sur le plan du développement durable lorsqu’il est fabriqué à partir de biométhane (à l’image du biodiesel, toute incorporation de biométhane améliore en effet l’impact environnemental du camion).

 

Le GNL aurait également l’avantage d’être relativement bien compatible avec des normes environnementales de plus en plus contraignantes en matière d’émissions nocives. Les moteurs GNL satisfont les normes EURO VI sans avoir recours au Filtre à Particules ni au système SCR (Selective Catalityc Reduction) qui requiert de l’AdBlue®.

 

 

Des motorisations moins bruyantes

Les camions utilisant le GNL comme carburant ont également l’avantage de produire moins de nuisances sonores que leurs équivalents roulant au diesel. Cela représente un avantage certain, notamment pour la circulation des poids lourds la nuit, dans les milieux urbains. 

 

Une meilleure autonomie pour les camions

L’utilisation du GNL permettrait d’optimiser l’autonomie des véhicules, avec une moyenne de 1 500 kilomètres environ pouvant être aisément parcourus. 

 

Le format

Le gaz naturel liquéfié a la particularité d’être inodore, incolore et non corrosif, ce qui offre un confort d’utilisation certain. 

 

Découvrez la gamme de carburants TOTAL de qualité supérieure, adaptée à vos besoins en tant que professionnels de la route.

 

Les limites du GNL

 

Le gaz naturel liquéfié présente aussi quelques limites, à commencer par les conditions d’acheminement. Le transport du GNL nécessite des infrastructures complexes (le gaz doit être refroidi entre -120 et -162°C pour être liquéfié et transporté) et il est difficile de nier l’impact sur l’environnement.

 

On notera par ailleurs que le réseau de distribution de GNL n’a pas encore atteint son potentiel maximal sur le territoire européen. Les modalités d’approvisionnement peuvent constituer un frein à l’utilisation du GNL en tant que carburant.

 

Bon à savoir

Le GNL n’est pas une solution présentant uniquement un intérêt pour le secteur des transports routiers. Il serait également intéressant pour le secteur maritime. Le groupe Total, qui explore les différentes voies possibles pour limiter son impact environnemental, a d’ailleurs récemment mis en service son premier navire avitailleur fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Il opérera en Europe du Nord et assurera le ravitaillement de navires commerciaux.