Gestion de flotte automobile : quelle fiscalité s’applique ?

Améliorer l’efficacité énergétique de son entreprise peut, en plus d’être respectueux de la planète, être la source d’économies non négligeables. Mais ces opérations représentent parfois un coût qui peut constituer un frein pour certaines structures. Certificat d’économies d’énergie, prêts éco-énergie, aides de l’ADEME : découvrez les moyens de financer l’optimisation énergétique de votre entreprise.

Les Certificats d’économies d’énergie

Les Certificats d’économies d’énergie, ou CEE, demeurent un moyen efficace de financer l’optimisation énergétique de votre entreprise. Ces CEE, mis en place dès 2005, et la loi POPE, se présentent comme une réponse apportée par l’État en faveur des économies d’énergie. Plus clairement, ces fameux certificats obligent les fournisseurs d’énergie à promouvoir les économies d’énergie que ce soit au niveau de leurs propres installations, ou en incitant leurs clients à en réaliser via des aides financières, des diagnostics gratuits ou un accompagnement. Le CEE prend la forme d’un document officiel, remis par l'État, et atteste qu’une action d’économie d’énergie a été effectivement mise en place.

Pour votre entreprise, il peut donc être particulièrement intéressant de vous rapprocher d’un fournisseur d’énergie afin de financer en partie les travaux de rénovation, l’optimisation énergétique de la structure. D’autant que ces travaux peuvent concerner aussi bien l’éclairage que le chauffage, en passant par la ventilation, l’eau chaude sanitaire ou encore la chaîne du froid.

 

 

CEE – Avec TOTAL, bénéficiez des Certificats d’Économies d’Énergie et optimisez le confort de vos locaux tout en améliorant les performances de vos installations.

Les prêts éco-énergie

En parallèle des Certificats d’économies d’énergie, il est possible de bénéficier d’un prêt éco-énergie (PEE) afin de financer l’optimisation énergétique de votre entreprise. Plus précisément, ces prêts sont émis par la banque publique d'investissement, BPI France, et permettent de financer les travaux d’optimisation de performance énergétique éligibles aux CEE.

Les PEE sont destinées aux TPE et aux PME de plus de trois ans. Ces dernières doivent impérativement présenter un bilan financier « sain » pour bénéficier de cette aide pour l’amélioration énergétique. Sous réserve de répondre aux modalités d’acceptation, les entreprises peuvent avoir accès à un prêt éco-énergie d’un montant compris entre 10 000 et 100 000 euros. Ce prêt sur cinq ans (dont un an de différé en capital) présente un taux préférentiel bonifié par l’État.

 

 

 

Les aides de l’ADEME

Pour financer l’optimisation énergétique de votre entreprise, vous avez la possibilité de solliciter les aides de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, dit l’ADEME. Cet établissement public accompagne les entreprises souhaitant porter des projets en rapport avec la transition énergétique et, plus généralement, l’écologie. L’ADEME peut notamment vous aider dans vos démarches de diagnostics ou d’audits énergétiques, ainsi que concernant les études de faisabilité.

Mais l’Agence de l’environnement intervient également par l’intermédiaire d’aides financières pour les entreprises ayant des projets de performance énergétique et répondant à un appel d’offres de l’ADEME. On peut, par exemple, citer les fonds « Chaleur » et « Économie Circulaire – déchets » qui contribuent à financer différents projets (incorporation d'énergies renouvelables, gestion des déchets, développement de réseaux de chaleur, etc.).