Skip to content

Enrobés colorés : quelle composition et quelles propriétés ?

Les enrobés colorés sont aujourd’hui utilisés par les communes comme par les entreprises et les particuliers. Aménagement de jardins, d’allées et de cour pour les uns, les enrobés colorés permettent aussi l’aménagement urbain grâce à ses différentes teintes : voies cyclables, chemins piétons, zones de livraison, trottoirs, aires de jeux... Zoom sur ces nouvelles surfaces de revêtement coloré.

 

Composition des enrobés colorés

 

L’enrobé coloré s’invite partout : revêtements en centre-ville, allées et parking des entreprises, jardins des particuliers... L’enrobé coloré est composé d’un mélange de granulats clairs  et de liants. Ces matériaux appliqués permettent ainsi de constituer des revêtements tels que des allées, des pistes cyclables, des trottoirs, des aires de loisirs ou encore des aires de parking et de repos. Si les propriétés de l’enrobé de couleur se rapprochent de celles d’un enrobé noir classique, elles diffèrent néanmoins en quelques points. En effet, pour obtenir un enrobé de couleur, il est nécessaire d’utiliser un liant clair afin de ne pas masquer le granulat coloré choisi. Pour accentuer la couleur désirée, on peut également ajouter des pigments. C’est notamment le cas lors de la réalisation d’un enrobé rouge, l’opération consiste alors à ajouter de l’oxyde de fer au liant clair pour lui donner sa teinte.

 

Découvrez nos gammes de bitumes pour route et pour l’industrie dédiées aux professionnels, avec Total.

 

Comment fabrique-t-on de l’enrobé coloré ?

 

À l’instar des enrobés noirs classiques, les enrobés de couleurs sont conçus dans des usines d’enrobage à une température de 160° C. Les enrobés de couleurs nécessitent une température plus faible que lors de la fabrication d’enrobé noir. Pour garantir des liants clairs, la centrale d’enrobage doit avoir été soigneusement nettoyée afin d’être exempte de toute trace noire pour garantir la teinte du produit final. C’est la raison pour laquelle des quantités de fabrication minimum sont souvent exigées puisque la centrale d’enrobage doit procéder à un nettoyage méticuleux de sa cuve pour fabriquer l’enrobé coloré souhaité.

 

 

Texture de l’enrobé

 

Une fois appliqués, les enrobés colorés forment une surface lisse et homogène idéale pour circuler à pied, en vélo ou dans n’importe quel véhicule motorisé. Ces revêtements sont adaptés pour les aires de jeux, les places, les allées de parc, ou encore les trottoirs, les voies cyclables et aussi pour les entreprises. La rugosité du revêtement est un paramètre qui est ajustable. En effet on peut modifier cette rugosité de l’enrobé en utilisant des granulats plus ou moins fins. Plus le diamètre des granulats utilisés est important, plus le revêtement sera rugueux et meilleures seront ses propriétés antidérapantes. Il faudra néanmoins penser à l’écoulement des eaux car les enrobés sont imperméables. Il est donc nécessaire de prévoir une gestion des eaux de pluie. Cela passe par le calcul des pentes, la mise en place d’écoulements et de système d’évacuation.

 

 

Un choix de couleurs avantageux

 

L’enrobé coloré permet de choisir la teinte de son revêtement, qu’il s’agisse d’un choix pratique ou esthétique.

 

Idéal pour une intégration paysagère

La variété de couleurs permet d’intégrer harmonieusement ces enrobés colorés dans les jardins ou les allées des collectivités comme des entreprises ou des particuliers. Mais ces enrobés colorés sont particulièrement appréciés pour l’aménagement d’espaces qualitatifs dans les secteurs du patrimoine, tels que les abords de monuments. Leurs teintes variées (beige, jaune, vert, bleu, rouge) permettent une meilleure intégration dans le paysage tout en garantissant un confort d’accès sans faire l’impasse sur la solidité.

 

Une question de sécurité

La variété de couleurs proposée pour les enrobés est aussi un gage de sécurité. Pour délimiter des zones de stockage ou des zones piétonnes en entreprise, ou pour séparer les pistes cyclables des voies pour les automobilistes en ville, les couleurs de revêtement jouent un rôle prépondérant en matière de sécurité. On privilégie d’ailleurs les enrobés de couleurs pour les modes de transport doux tels que le vélo ou les piétons alors qu’on préfère des enrobés foncés pour le trafic routier. En effet les enrobés colorés sont plus salissants que leurs homologues noirs. Un enrobé de couleur subissant un trafic automobile serait donc exposé aux taches d’huiles, de carburants, ou encore aux traces de pneus. Afin d’éviter un problème esthétique dû aux souillures, les revêtements foncés sont préférés pour un usage routier.