Commissionnement des bâtiments : qu’est-ce c’est ?

Suite à la rénovation ou la construction d’un bâtiment, un défaut des performances peut être constaté à la livraison. La mise en place d’un plan de commissionnement avec l’intervention d’une tierce personne permet de prévenir ce problème. En quoi consiste concrètement le commissionnement ? Quel est son fonctionnement ? Total vous répond.

Définition du commissionnement des bâtiments

Dans le Mémento du commissionnement* réalisé par le Centre d’études et de formation pour le génie climatique (COSTIC) avec les soutiens de la Fédération Française du Bâtiment et de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, le commissionnement d’un bâtiment est défini comme l’ « ensemble des tâches pour mener à terme une installation neuve afin qu’elle atteigne le niveau des performances contractuelles et créer les conditions pour les maintenir ». Le commissionnement fait le lien entre la conception d’un bâtiment et son exploitation. Il permet d’atteindre plusieurs objectifs :

  • assurer le bon niveau de performances du bâtiment ;
  • garantir le niveau de confort attendu et adapté à l’usage du bâtiment ;
  • informer les occupants sur les bonnes pratiques à avoir pour moins consommer d’énergie.

Lorsqu’une démarche de commissionnement est établie, tous les intervenants œuvrant sur le bâtiment sont coordonnés afin que les objectifs du maître d’œuvre soient atteints. En outre, le commissionnement facilite le transfert et la mise à jour de la documentation technique.

Avec TOTAL, bénéficiez des Certificats d’Économies d’Énergie et optimisez le confort de vos locaux tout en améliorant les performances de vos installations.

Fonctionnement du commissionnement d’un bâtiment

Un processus de commissionnement est dirigé par un agent de commissionnement. Cet agent est soit externe au projet, soit intégré à la maîtrise d’œuvre en mission complémentaire. Son rôle : s’assurer que la communication entre les différentes parties du projet est fluide. Il peut ainsi réagir en conséquence s’il identifie un problème.

L’agent de commissionnement doit établir un plan de commissionnement. Ce document doit aider les acteurs du projet à le mettre en œuvre en le décomposant en tâches concrètes. Parmi les informations qu’il contient, il y a le périmètre technique et le niveau de commissionnement. Il est établi selon la taille, la complexité du bâtiment, le niveau de risque accepté par le maître d’ouvrage concernant le confort et les performances. La démarche de commissionnement d’un bâtiment repose généralement sur les installations de CVC (chauffage, ventilation, climatisation). L’agent de commissionnement doit également tenir à jour un support où sont renseignées les vérifications qu’il effectue.

Le saviez-vous ?

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie propose en téléchargement gratuit une boîte à outils aidant à la mise en œuvre d’un commissionnement. Elle comporte un guide d’utilisation et six fiches outils.