Diagnostic électronique automobile : comment ça marche ?

Pour déceler une panne, plus besoin de mettre les mains dans le cambouis. Avec les technologies modernes, les constructeurs intègrent des ordinateurs permettant de réaliser des diagnostics électroniques fiables et de localiser rapidement un dysfonctionnement de votre véhicule

Qu’est-ce qu’un diagnostic électronique ?

Le diagnostic électronique automobile permet à un garagiste de déceler très rapidement tous les dysfonctionnements d’un véhicule à l’aide d’un appareil électronique. Cela permet aux professionnels de ne pas avoir à réaliser toutes ces vérifications manuellement sur les véhicules le permettant. Ces diagnostics représentent un gain de temps dans le processus de réparation.

Les modèles récents sont munis d’un multiplexage. En d’autres termes, il s’agit d’une technique qui permet de diffuser une multitude d’informations à travers un unique support de transmission. Ainsi, sur votre voiture, le multiplexage récolte toutes les informations des différents ordinateurs situés dans des endroits stratégiques et les communique sur le support électronique du garagiste. Un moyen simple et efficace de réaliser un diagnostic complet de l’automobile et de cibler rapidement les problèmes.

 

Comment se déroule le diagnostic électronique ?

Pour réaliser un diagnostic électronique automobile, le garagiste branche son moniteur électronique au tableau de bord. Sur son écran, il accède ainsi à une « radiographie » du véhicule. Moteur, freins, embrayage : le professionnel a accès à toutes les informations des différentes composantes du véhicule, ainsi qu’à un historique des précédents dysfonctionnements.

En cas de problème, la machine émet un signal et cible son origine. Le garagiste pourra ainsi localiser la panne et la réparer plus rapidement. Il arrive que le problème soit lié à un dysfonctionnement du circuit. Il suffit alors pour le garagiste de procéder à une remise à zéro ou une réinitialisation du système défectueux. Autre intérêt du diagnostic électronique et d’un entretien régulier : grâce à l’historique, le dispositif a également la possibilité d’anticiper les futurs dysfonctionnements et d’éviter les pannes. Au-delà de la localisation des pannes et de l’historique, le diagnostic électronique permet également de :

  • remettre à zéro les capteurs de valves électroniques ;
  • réinitialiser l’indicateur de maintenance ;
  • remettre à zéro les ordinateurs après le remplacement ou l’entretien des pièces techniques ;
  • remplacer le liquide de freinage pour les véhicules munis de blocs hydrauliques ;
  • changer le frein de stationnement électrique ;
  • gérer les pressions de consigne lors du montage des pneus neige.

Quand réaliser un diagnostic électronique ?

Le diagnostic électronique automobile pourra être réalisé lors d’une panne de votre véhicule ou si l’un des voyants de votre tableau de bord s’allume. Votre garagiste sera alors en mesure de rapidement identifier le problème et de procéder à la réparation.

Mais le diagnostic peut également être réalisé à l’occasion de la révision de votre voiture. De cette manière, vous pourrez anticiper un éventuel dysfonctionnement avant que l’un des voyants ne s’allume. Réaliser des contrôles réguliers - aux périodes indiquées dans votre carnet d’entretien – et anticiper les pannes vous offre ainsi la certitude de rouler dans une voiture fiable, sans problème et en toute sécurité.