Rouler à deux à moto en toute sécurité

On ne fait pas de la moto à deux comme on le ferait seul. Transporter un passager sur un deux-roues implique forcément une adaptation de la conduite pour garantir la sécurité de l’équipage. Suivez nos conseils pour rouler en duo à moto et arriver à bon port en toute sécurité.

Avoir un passager à moto : quel impact ?

À moto, un passager influence le comportement du deux-roues. Il a un impact sur le centre de gravité et donc sur l’équilibre de la moto. Son poids joue un rôle sur l’efficacité du freinage, de l’accélération et aussi sur la force centrifuge lors de virages. Il est donc essentiel de suivre quelques règles de sécurité et d’adapter la conduite.

Avant le départ : préparer son passager

Conduire une moto avec un passager se prépare. Il faut anticiper ses appréhensions éventuelles, le préparer aux gestes adéquats et l’équiper de façon à garantir sa sécurité.

Former le passager

S’il s’agit de la première fois que votre passager monte sur un deux-roues, il est essentiel de prendre le temps de lui expliquer les sensations qu’il va expérimenter et comment il doit réagir selon les situations. De cette façon, il influencera le moins possible le comportement du véhicule. Indiquez-lui les mouvements qu’il a le droit de faire ou ne pas faire pendant la conduite. Faites preuve de pédagogie et de précision.

Préparer sa moto

Vérifier l’état de la moto fait partie des impondérables avant de partir sur la route. Puisque le poids sur le deux-roues ne sera pas le même que d’habitude, portez une attention toute particulière à l’état des pneus. Pour garder une assiette horizontale, comprimez le ressort des amortisseurs arrière. 

Équiper son passager

Avant de prendre la route à moto en duo, assurez-vous que votre passager est bien équipé. Il s’expose aux mêmes risques que celui qui conduit la moto donc il doit porter au minimum :

  • Un casque à sa taille et homologué
  • Des gants homologués

Pour davantage de sécurité, il est également conseillé de porter un blouson avec protection dorsale si possible, des bottes fermées et un pantalon avec des protections adaptées.

 

 

 

La clé pour un trajet en moto à deux : la communication

Premier point à respecter pour un trajet à moto à deux réussi : la communication. Évidemment, communiquer avec son pilote est compliqué pendant qu’il conduit. Entre le bruit du moteur, le casque, les autres nuisances sonores extérieures : difficile d’attirer son attention. Il y a deux façons de faire. D’un côté, le pilote peut profiter des moments de ralentissement (feux de signalisation, stop, etc.) pour demander à son passager comment il va. De l’autre, le passager peut signaler au pilote lorsqu’il n’est pas à l’aise grâce à un code mis en place avant de partir. Par ailleurs, le passager doit toujours prévenir le pilote avant de descendre ou de monter.

Bon à savoir

Le passager ne monte ou ne descend de la moto que lorsque le pilote le lui permet. Monter sur une moto s’effectue toujours à gauche du pilote.

Comment conduire une moto avec un passager ?

En tant que conducteur, vous êtes le seul maître à bord de votre deux-roues. Si vous avez l’habitude de rouler seul, il va falloir faire quelques ajustements dans votre conduite pour que votre passager passe aussi un bon moment à moto.

 

  • Gardez vos distances

Le poids supplémentaire que représente le passager sur la moto influe sur les distances de freinage. Il est donc essentiel de prévoir davantage de distance de sécurité pour vous laisser le temps de freiner en cas de besoin. Profitez-en pour lever le pied et ne pas rouler trop vite.

 

  • Faites preuve de souplesse

Restez souple dans vos commandes et évitez les accélérations trop brusques. Le passager risque d’être surpris et de ne pas avoir le comportement adapté.

 

  • Faites des pauses

Lorsqu’on roule à deux à moto, les pauses sont essentielles, plus encore que lorsqu’on roule solo. D’un côté, en tant que pilote, votre concentration doit être sans faille et vos bras sont mis à rude épreuve. De l’autre, la position statique du passager est tout aussi fatigante qu’elle est inconfortable. Par ailleurs, faire des pauses permet de communiquer avant de reprendre la route.

 

 

 

Comment être un bon passager à moto ?

Communément appelé « sac de sable » par les motards, le passager moto doit suivre quelques règles pour ne pas trop influer sur le comportement de la moto pendant qu’elle roule. La première règle est de se faire oublier. Pour y parvenir, il doit :

  • Éviter les mouvements brusques : l’équilibre de la moto risque d’être ébranlé par un simple mouvement de tête ou de bras. Conservez la tête droite et restez dans l’axe du conducteur.
  • Suivre les mouvements du conducteur : si le conducteur s’incline à gauche, faites de même. Attention à doser votre inclinaison pour ne pas déséquilibrer la moto.

La position du passager est un autre paramètre à ne pas négliger. Il doit s’asseoir près du conducteur pour éviter les turbulences en pleine vitesse. Il doit également serrer les genoux pour garantir une certaine stabilité. Pendant la conduite, le passager doit bien se tenir. Pour cela, il peut soit utiliser les poignées généralement placées à l’arrière soit s’agripper au conducteur. L’idéal est entre les deux : une main sur la poignée et une main sur le conducteur.