Covoiturage, autopartage : quelles sont les différences ?

Les usages de la voiture évoluent. Fini le temps où posséder une, voire plusieurs automobiles, était la norme. De plus en plus, la voiture devient un objet partagé entre plusieurs individus. Mais très souvent, la confusion est faite entre covoiturage et autopartage, les deux tendances actuelles en matière de transport. Retrouvez ici nos explications pour y voir plus clair.

COVOITURAGE : VOYAGEZ EN COMMUNAUTÉ

Avec le développement d’Internet et des applications smartphone, le covoiturage a pris son envol ces dernières années. Plusieurs personnes, qui se connaissent ou non, s’accordent sur un trajet à effectuer avec une seule voiture. Les frais de carburant, parking ou péage sont ainsi partagés. Pour les longs voyages ou les trajets domicile-travail, le covoiturage apparaît comme une bonne alternative aux transports comme le train ou le métro. C’est également l’occasion de voyager agréablement en faisant la connaissance de nouvelles personnes.

 

AUTOPARTAGE : LES VOITURES EN LIBRE-SERVICE

À l’instar d’Autolib à Paris ou encore de BlueLy à Lyon, les voitures mises à disposition n’appartiennent pas à l’utilisateur. Un parc de véhicules en libre-service 24h/24 permet d’effectuer les trajets à la convenance de l’automobiliste, qui peut tout à fait avoir des passagers sans en avoir l’obligation.
 
L’autopartage ne convainc pas uniquement les municipalités. Certaines entreprises, ayant beaucoup de collaborateurs en déplacement, se sont également lancées dans cette nouvelle forme d’organisation. Les sociétés proposent des pools de véhicules combinés à des logiciels de gestion permettant de réserver facilement. Des économies sont à la clé avec moins de voitures utilisées.

DEUX MODES DE PARTAGE, PEU DE POINTS COMMUNS

Depuis quelques années, la location de voiture entre particuliers se développe en France. OuiCar, par exemple, propose de mettre en relation les propriétaires avec les personnes intéressées. Chaque solution est associée à une assurance, qui couvre le locataire et le propriétaire pendant la durée de la location en cas d’accidents (dommages matériels et corporels), vols, incendies... L’assistance est généralement comprise dans le contrat en cas de panne ou d’accident.