Energies alternatives électro-mobilité

Aujourd'hui, plus de soixante stations sont déjà équipées de bornes de recharge électrique 50 kW.

 

Les avantages de l’électricité comme carburant

véhicules électriques gaz polluants CO2
Les véhicules électriques n’émettent ni gaz polluants, ni CO2 à l’échappement. D’un point de vue réglementaire, les véhicules électriques sont parmi les mieux accueillis par les villes.
véhicules électriques silencieux
Les véhicules électriques sont très silencieux à faible vitesse et sont aussi très dynamiques et capables de grandes accélérations.
coût d’usage véhicule électrique
Le coût d’usage du véhicule électrique est plus faible que celui d’un véhicule thermique. L’électricité est actuellement moins chère que les carburants conventionnels. La maintenance du véhicule est meilleure marché. Pour les gros rouleurs, cela peut même permettre de compenser les surcoûts à l’achat.

 

Enjeu du maillage

L’Agence Internationale de l’Énergie estime qu’il y aura jusqu’à 450 millions de voitures électriques (100 % électriques ou hybrides confondus) dans le monde à l’horizon 2035. Cela représenterait un quart du parc mondial de véhicules légers. Pour soutenir cette tendance, l’enjeu majeur reste celui des points de recharge. Une très grande majorité des recharges aura lieu en recharge lente, en temps masqué dans le domaine privé (bureau, domicile etc.).

Une autre partie constituera de la recharge rapide dans le cadre de la mobilité occasionnelle de plus longue distance nécessitant une extension d’autonomie.

A travers son activité de distribution d’électricité, Total souhaite être un acteur dans les deux types de recharge. Pour la seconde, Total met l’accent sur le maillage territorial. Fin 2016, une centaine de stations-service TOTAL proposaient des bornes de recharge électrique aux automobilistes à travers l’Europe : en France, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne. Et ce n’est qu’un début. TOTAL s’implique dans le développement de l’offre et services en matière d’électromobilité. Dans les prochaines années, 300 nouveaux sites vont accueillir un réseau de recharges électriques connectées.

L’usage principal des véhicules électriques se concentrera sur des distances courtes. Les « gros rouleurs » privilégieront encore les véhicules thermiques. Les deux énergies devraient ainsi se compléter ou coexister sur les véhicules hybrides rechargeables.

A lire aussi