Skip to content

Programmation et connectivité pour un chauffage plus responsable en hiver

Le chauffage représente une part importante de la consommation d’énergie des foyers (67% selon l’ADEME) et donc des dépenses conséquentes. Un phénomène qui s’accentue quand les températures chutent. Heureusement, les systèmes de chauffage ne cessent de se perfectionner. De la solution de programmation la plus simple au dispositif connecté, ils offrent tous plus de confort et l’opportunité d’adopter une consommation plus responsable… Avec, à la clé, des économies pour le budget comme pour la planète.

Infographie chauffage

 

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE THERMOSTAT CLASSIQUE ET PROGRAMMATEUR DE CHAUFFAGE ?

Un thermostat permet simplement de réguler la température et c’est là toute la différence avec un programmateur de chauffage. Comme son nom l’indique, ce dernier offre la possibilité de programmer la mise en route des appareils et de stabiliser la température globale ou pièce par pièce, en fonction des heures de la journée et des jours de la semaine.

COMMENT FONCTIONNENT LES PROGRAMMATEURS DE CHAUFFAGE ?

Ces petits boitiers comportant un écran digital se relient à un ou à plusieurs radiateurs électriques (avec ou sans fil) ainsi qu’aux chauffe-eau, chaudières, ou pompes à chaleur. Grâce à des capteurs à placer dans les pièces principales ou à un capteur directement installé dans le programmateur, ils mesurent la température du domicile et la communiquent aux utilisateurs. Ils servent ainsi à la régler mais aussi à la programmer et c’est là tout l’intérêt lorsqu’il est question de faire des économies d’énergie.

Programmation en fonction des heures de la journée

C’est l’utilisateur qui décide à partir de quelle heure le programmateur mettra en route et coupera le chauffage. Premier avantage : le confort, en pouvant par exemple lancer le chauffage du domicile uniquement une heure avant le retour du travail. Second avantage : pas de chauffage et donc d’argent gaspillés pendant les absences.

Programmation en fonction des températures souhaitées

Si la température intérieure est inférieure au souhait de l’habitant, le programmateur déclenche le radiateur pour lui permettre de produire de la chaleur. Si la température est supérieure à celle souhaitée, le programmateur coupe complètement le radiateur ou abaisse sa puissance pour que la pièce diminue en température.
Ce système permet donc d’avoir une température constante, ni trop élevée pour éviter la surconsommation d’énergie et des dépenses inutiles, ni trop basse pour éviter tout inconfort.

La température idéale dans chaque pièce

Avec un dispositif de plusieurs capteurs installés dans plusieurs pièces différentes et reliés à un même programmateur, il est possible de contrôler et de personnaliser la température dans chacune des pièces en fonction de leur nature : pièces de vie (cuisine, salon, bureau…) à 19°, chambres légèrement plus fraiches pour mieux dormir (16-17°) et pièces inoccupées comme le grenier encore plus fraîches (14°).

 

La programmation et les « heures creuses »

Un contrôle total du chauffage génère des économies, c’est certain. Mais les programmateurs permettent également de chauffer un logement en profitant encore plus facilement des fameuses « heures creuses », c’est-à-dire les heures où les Français consomment moins d’électricité et où elle est la moins chère. Saviez-vous d’ailleurs que Total Direct Énergie et Total Proxi Énergies proposent des « Heures Super Creuses » ? Une électricité verte 100% éolienne et solaire avec des tarifs jusqu’à 50% plus bas que le prix de l’électricité en heures pleines. Pour en profiter, un simple changement de fournisseur et de compteur électrique suffit.

 

 

 

 

Programmateurs et compteurs connectés : tout ce qu’il faut savoir

Applications et contrôle à distance
 

Programmation connectivité

Les programmateurs connectés vont encore plus loin avec un pilotage du chauffage à distance grâce à une simple application sur smartphone. Comment fonctionnent-ils ? Les capteurs installés dans le logement sont reliés à un récepteur canalisant l’ensemble des données et les transmettant à l’application. Il est donc possible d’ajuster le chauffage sans être physiquement présent dans son logement. Un exemple d’avantage : le train de l’utilisateur arrive avec 2 heures de retard, il peut décaler d’autant l’heure de lancement de son chauffage, ce qui évite deux heures de consommation gaspillée.
Certaines applications offrent également l’opportunité de créer des programmes de chauffage spécifiques pour le jour et la nuit, pour les jours de la semaine et du week-end, sans oublier les vacances. Elles peuvent également être programmées pour alerter l’utilisateur en cas de pics de consommation inhabituels.
 

Compteur nouvelle génération

Le compteur électrique du logement peut lui aussi être un outil précieux pour réaliser des économies en offrant la possibilité de mieux piloter sa consommation. De nouveaux types de compteurs comme Linky permettent de suivre sa consommation de plus près. En indiquant la consommation pendant la période en cours, il invite son propriétaire à adopter, si besoin, des gestes plus économes.

 

 

Domotique et assistants vocaux

  • Certains systèmes de programmation sont dotés d’une intelligence artificielle qui permet d’analyser les habitudes de consommation et de proposer proactivement des optimisations à l’utilisateur.
  • Les assistants vocaux sont aussi là pour rendre la gestion encore plus agréable. D’un simple appel de la voix, ils peuvent modifier la température des pièces.
  • Il est même possible d’aller plus loin en installant une solution de domotique complète reliant entre eux certains dispositifs du logement comme les volets, les radiateurs et les luminaires.

 

Installation et travaux, les bons conseils

Pour éviter d’induire le programmateur de chauffage en erreur, mieux vaut ne pas l’installer :

 

  • près d’une porte, d’une fenêtre et dans un passage de courants d’air
  • près d’une source de chaleur comme une cheminée
  • directement derrière une vitre à cause des rayons du soleil.

Au moment de l’achat, il est préférable de s’assurer de la compatibilité entre les dispositifs déjà en place au domicile et le futur programmateur, car tous ne le sont pas.
Il sera parfois nécessaire de changer les dispositifs de chauffage du logement ; un investissement qui peut se révéler coûteux mais rentable à long terme.
Les installations de capteurs, par exemple, peuvent être réalisées par des bricoleurs amateurs mais pour des dispositifs plus complets, mieux vaut faire appel à des professionnels.
Enfin, saviez-vous que Total a créé la « Prime coup de pouce thermostat » ? Cette prime de 150 € permet de financer l’installation d’un équipement de programmation sur un système de chauffage individuel existant.

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.