8 conseils pour bien stocker son bois de chauffage

Bien stocker ses bûches, c'est déjà s'assurer une chauffe efficace : en effet, mal entreposées, elles risquent de s'abîmer, de prendre l'humidité et, in fine, de perdre en efficacité énergétique. Ce qui aura un impact non-négligeable sur vos factures. Alors, comment faire ? Comment stocker son bois de chauffage ? Réponse en 8 astuces.

1/ Évitez le contact direct avec le sol…

Une règle d'or pour le stockage de votre bois de chauffage : il doit être isolé de l'humidité du sol. C'est encore plus vrai quand il est stocké dans une remise extérieure, à la campagne. Ainsi, vos bûches doivent être légèrement surélevées, et l'air doit circuler sous votre tas. La solution la plus économique ? Installer des palettes de bois, et déposer les bûches sur celles-ci.

2/ … et avec les murs

Votre tas de bois de chauffage ne doit surtout pas être collé aux murs de votre abri. En effet, plus que l'humidité du sol, l'humidité extérieure « attaque » les bûches en se répandant à travers les parois externes. Et elle se propage, bûche par bûche, petite à petit, à l'ensemble de votre réserve. C'est pourquoi il convient de laisser une dizaine de centimètres entre le bois et les murs : ainsi, l'air pourra circuler et l'humidité ne sera pas, a priori, un problème.

3/ Construisez un abri efficace

Une précision tout d'abord : si possible, il faut éviter de stocker son bois de chauffe en intérieur, que ce soit dans une cave ou dans un garage (ces pièces sont réservées aux bûches compressées, ou granulés de bois), qui constituent des pièces bien trop humides, sans circulation de l'air, pour une bonne tenue des bûches. Le mieux est d'acheter ou de construire un abri, en extérieur, avec des briques et protégé par un toit en tôles ondulées. Avec un tel bûcher, votre bois de chauffage sera protégé de l'extérieur et parfaitement aéré.

 

 

4/ Bâchez vos bûches

Votre abri est construit, vos bûches sont éloignées du sol et des murs ? Prévoyez une bâche pour protéger votre bois de chauffage. Ainsi, vous vous prémunirez de toute infiltration d'eau venant du toit. Attention, il vous faudra la surélever sur les côtés de votre tas. Il faut en effet que l'air circule d'une part, et il ne faut pas créer un « piège » à humidité d'autre part.

Bon à savoir

Profitez d’un chauffage au bois performant en utilisant les TOTAL Bûches Premium. Ces bûches sont issues des meilleures essences de bois et ont un taux d’humidité minimum pour une meilleure combustion. Faites le test.

5/ Vérifiez l'inclinaison de votre toit

Le toit est le premier rempart de votre tas de bûches contre les agressions extérieures, et notamment la pluie. Celle-ci ne doit pas stagner sur votre bûcher : assurez-vous que votre toit soit suffisamment incliné pour que l'eau s'évacue. Sinon, vous risquez de créer une « poche », source d'humidité qui pourra se propager vers le bois et en favoriser la fermentation. Laquelle serait fatale pour bien des bûches.

6/ Organisez vos bûches

S'il peut être tentant de jeter ses bûches dans son abri (surtout après avoir passé quelques heures à les couper), sachez qu'il vaudra toujours mieux prendre le temps de les empiler convenablement. D'une part, vous gagnerez de la place. D’autre part, vous vous assurerez une bonne circulation de l'air entre les différents morceaux de bois. Ainsi, la bonne méthode est d'empiler vos bûches sur plusieurs rangées, en alternant les bûches posées les unes à côté des autres et les bûches posées perpendiculairement les unes par rapport aux autres.

7/ L'hiver, couvrez vos bûches

Il fait très froid, très humide, voire les deux ? Vous devez prendre vos dispositions pour que votre bois de chauffage tienne le coup face à ces conditions difficiles et au surplus d'humidité qui en découle. Le plus simple est de couvrir votre tas de bûches avec une couverture épaisse. Attention néanmoins, il ne faut pas en utiliser une trop grande, qui irait notamment jusqu'au sol : vous risqueriez alors d'étouffer le bois, et de faire plus de dégâts qu'autre chose.

8/ Vérifiez régulièrement la qualité du stockage des bûches

Votre abri est bien construit, vos bûches sont couvertes et protégées, elles ne semblent pas s'abîmer ? Bravo ! Ne vous reposez pas pour autant sur vos lauriers. Vous devez prendre le temps, après chaque saison de chauffe, de vérifier que votre bûcher est toujours en bon état. Il peut y avoir un morceau de tôle à changer sur le toit, une palette sur le sol proche de céder, un mur avec des tâches d'humidité… Prendre le temps de contrôler tous les éléments qui constituent votre abri, c'est se donner toutes les chances de ne jamais avoir à jeter de bois de chauffage.