Poêle à bois : comment l’entretenir avant le début de l’hiver ?

L’hiver arrive à grands pas et il sera bientôt temps de rallumer votre système de chauffage. Mais avant cela, quelques précautions s’imposent, en particulier lorsque l’habitation est équipée d’un poêle à bois. Quelles sont les précautions à prendre avant la période de chauffe ? À quoi faut-il penser concernant l’entretien des poêles à bois ? Faites le point avant l’hiver.

Le ramonage, la première chose à faire pour un entretien optimal du poêle à bois

Ramoner les conduits d’évacuation, constitue une étape incontournable de l’entretien d’un poêle à bois. Au fil du temps, les parois des conduits des poêles à bois ont en effet tendance à accumuler des débris, des cendres ou encore de la suie. Pour limiter leur encombrement et les risques de dysfonctionnement, il est important de recourir aux services d’un professionnel pour effectuer un ramonage. Ce dernier doit avoir lieu chaque année, avant la période de chauffe.

 

Attention, il est préférable de ne pas attendre la dernière minute pour prendre rendez-vous avec une entreprise de ramonage. De nombreux autres ménages sont en effet dans la même situation que vous et entreprennent la même démarche. Si vous appelez au tout début de l’hiver, vous aurez peut-être du mal à obtenir un rendez-vous dans des délais raisonnables.

 

Bon à savoir 

En cas d’utilisation intensive du poêle à bois, un deuxième ramonage s’avère indispensable.

Nettoyer son poêle à bois

Nettoyer son poêle est également une tâche importante à l’approche de l’hiver.

Cela consiste notamment à :

  • Débarrasser la chambre de combustion des cendres et autres débris qu’elle abrite comme les vieux morceaux de bois. Cette opération devra être renouvelée tout au long de l’hiver.
  • Vider le cendrier.
  • Nettoyer les charnières et les poignées.
  • Vérifier le bon fonctionnement des mécanismes d’articulation. Si les charnières ne fonctionnent plus correctement, n’hésitez pas à les huiler.
  • Nettoyer les vitres du poêle. Vous pouvez réaliser cette opération avec une éponge mouillée ou un chiffon humide. Pour les traces récalcitrantes, il est possible d’utiliser des cendres. Ces dernières sont en effet très efficaces pour les éliminer.
  • Remplacer les éléments endommagés. Une vitre fendue doit par exemple être remplacée dans les plus brefs délais. Le poêle ne doit en aucun cas être rallumé tant que cela n’est pas fait pour des raisons évidentes de sécurité.

Pourquoi est-il important de vérifier son poêle avant l’hiver ?

Entretenir son poêle à bois et en prendre soin avant le début de l’hiver est important pour de multiples raisons. Il s’agit ;

  • De limiter les risques d’accident et notamment d’incendie ou d’explosion des parois vitrées ;
  • D’optimiser le fonctionnement du poêle à bois et d’améliorer la qualité de la combustion. L’obtention de meilleures performances permet d’améliorer le confort thermique au sein du logement ;
  • De favoriser la longévité du poêle à bois ;
  • D’éviter la surconsommation de bois.

 

 

Le saviez-vous ?

Total Proxi Énergies commercialise des Bûches Premium. Ces dernières affichent des performances élevées et vous garantissent une combustion optimale : deux éléments qui vous permettront de réduire de 30 % votre consommation de bois.

Cela est notamment rendu possible grâce à la propreté des bûches, la qualité de leur séchage, leur allumage rapide, ainsi que le choix des essences.

 

> À lire aussi : Chauffage au bois : comment obtenir une combustion de qualité ?