Skip to content

12/04/2021 News

Ouganda et Tanzanie : Accords définitifs pour le projet de développement des ressources du Lac Albert

Paris, le 12 avril 2021 – Lors d’une cérémonie de signature hier à Entebbe en présence de Yoweri Museveni, Président de la République d’Ouganda, de Samia Suluhu Hassan, Présidente de la République Unie de Tanzanie, de Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total, et de représentants de la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC), de l’Uganda National Oil Company (UNOC) et de la Tanzania Petroleum Development Corporation (TPDC), les partenaires du projet de développement du Lac Albert ont conclu les accords définitifs nécessaires au lancement de ce projet majeur.

Le développement du Lac Albert englobe les projets pétroliers amont de Tilenga et Kingfisher en Ouganda et la construction de l’oléoduc East African Crude Oil Pipeline (EACOP) en Ouganda et en Tanzanie. Le projet Tilenga, opéré par Total, et le projet Kingfisher, opéré par CNOOC, devraient atteindre une production cumulée de 230 000 barils par jour en plateau. Les partenaires amont sont Total (56,67 %), CNOOC (28,33 %) et UNOC (15 %). La production des champs pétroliers en Ouganda sera acheminée jusqu’au port de Tanga, en Tanzanie, via l’oléoduc transfrontalier EACOP dont les actionnaires sont Total, UNOC, TPDC et CNOOC.

Les accords conclus hier comprennent le pacte d’actionnaires d’EACOP et le contrat de transport entre EACOP et les producteurs de pétrole du Lac Albert.

Ces accords ouvrent la voie au démarrage du projet de développement du Lac Albert. Les principaux contrats d’ingénierie, d’achat et de construction seront octroyés prochainement, et la construction pourra commencer. Les premières exportations de pétrole sont prévues pour début 2025.

Tous les partenaires s’engagent à mettre ces projets en œuvre de manière exemplaire et en prenant pleinement en considération les enjeux environnementaux et de biodiversité ainsi que les droits des communautés locales, selon les standards environnementaux et sociétaux les plus exigeants prônés par l’International Finance Corporation (IFC).

« Le développement de Tilenga et la construction de l’oléoduc EACOP sont des projets majeurs pour Total, cohérents avec notre stratégie de se concentrer sur des projets pétroliers à point mort bas tout en réduisant l’intensité carbone moyenne du portefeuille amont du Groupe. Ces projets seront d’importants créateurs de valeur pour l’Ouganda et la Tanzanie » a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total. « Total prend pleinement en considération la sensibilité du contexte environnemental et les enjeux sociétaux qui entourent ces projets à terre. Notre engagement est de mettre en œuvre ces projets de manière exemplaire et en toute transparence ».

 

À propos de Total

Total est un groupe multi-énergies, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus abordable, plus sûre, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

 

Contacts Total

Relations Médias : +33 1 47 44 46 99 l [email protected] l @TotalPress

Relations Investisseurs : +44 (0)207 719 7962 l [email protected]

 

Avertissement

Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL SE détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL SE ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs. Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL SE ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.