Quelles recommandations hivernales suivre pour le gazole non routier ?

Le gazole non routier est un gazole avec une teneur en soufre réduite à 10 ppm, qui alimente les engins non-routiers comme les engins agricoles, les engins de travaux publics etc. En périodes hivernales, il n'est pas rare de constater des problèmes de démarrage, dus notamment à la formation de cristaux de paraffines et de condensation d’eau. Pour éviter cela, il est conseillé de suivre quelques recommandations.

Cristaux de paraffines et condensation d’eau : les principaux problèmes du GNR

Les principaux problèmes du GNR en période hivernale sont la formation de cristaux de paraffines et de condensation d’eau pouvant bloquer les filtres à carburant et les circuits d’alimentation carburant. Cette cristallisation empêche dès lors de démarrer l’engin concerné. Dans certains cas, le moteur en fonctionnement peut s’arrêter de manière inopinée. Le gazole non routier – tout comme le gazole routier – de par sa constitution contient des paraffines longues qui apportent de bonnes propriétés de combustion au carburant. Elles sont, dans des conditions normales d’utilisation, à l’état liquide dans le gazole. Lorsque les températures baissent de façon trop importante, les paraffines vont former de petits cristaux qui, en s’agrégeant, vont participer à la gélification du gazole. Selon la taille et la quantité de paraffines cristallisées, l’alimentation en gazole du moteur ne pourra plus se faire correctement.

 

Astuce Total

Pour savoir si le gazole est constitué de paraffines cristallisées, observez son apparence. S’il a un aspect laiteux ou si un dépôt en fond de réservoir est visible, c’est que des cristaux se sont formés.

 

Découvrez la gamme de carburants TOTAL de qualité supérieure, adaptée à vos besoins en tant que professionnels de la route.

 

Comprendre la différence entre GNR été et hiver pour éviter les problèmes en hiver

Pour éviter les problèmes liés au froid hivernal, le gazole non routier est décliné en deux recettes spécifiques, prévues pour s’acclimater au mieux aux conditions météorologiques : le GNR saisonnalité été, et le GNR saisonnalité hiver. Un GNR adapté à la saisonnalité été a une tenue au froid limitée et ne doit pas être utilisé en hiver. Un GNR prévu pour la saisonnalité hiver peut quant à lui conserver ses performances jusqu’à -15°C. Il est préconisé d’utiliser le GNR hiver dès le 1er novembre et jusqu’au 31 mars pour réduire les éventuelles formations de cristaux de paraffines. Par ailleurs, il faut savoir que la présence d’un fond de GNR été suffit à altérer les performances thermiques du GNR hiver. Il est donc conseillé de vider au maximum sa cuve contenant du produit qualité été voire de la vidanger avant de basculer sur la qualité hiver.

 

Bon à savoir

Les producteurs et importateurs de GNR sont tenus de délivrer les gazoles de saisonnalité hiver au 1er octobre de chaque année, pour que les points de vente puissent les fournir aux clients dès le 1er novembre.

 

Prendre soin de ses équipements avant l’hiver

Pour limiter les problèmes hivernaux auxquels sont confrontés le GNR et les équipements qui l’utilisent, il convient d’assurer un entretien préventif avant l’arrivée de l’hiver et selon les préconisations de constructeurs. Parmi les principales tâches d’entretien à réaliser :

  • Vidanger le réservoir de carburant de l’engin concerné, pour éliminer les impuretés et l’eau de condensation ;
  • Démonter ou purger le filtre ou le décanteur pour vérifier que de l’eau ne se soit pas infiltrée ;
  • Changer éventuellement les filtres et l’huile moteur ;
  • Vérifier l’état de la batterie ;
  • Abriter les équipements du froid, lorsque cela est possible.

Faire attention au stockage de GNR

Un autre moyen pour éviter la formation de cristaux de paraffines consiste à calorifuger les réservoirs, les filtres et les canalisations présentes dans les installations et les véhicules fonctionnant au GNR. En effet, il ne faut pas oublier que ces matériels sont exposés à des conditions climatiques favorisant la formation de ces cristaux, à l’instar du vent qui peut refroidir rapidement le GNR. Certains autres matériels de stockage sont parfois même aériens, ce qui accentue l’agglomération de cristaux.

Utiliser le TOTAL Traction Premier

Total a conçu un carburant plus stable en toutes saisons, offrant une tenue au froid plus importante : Total Traction Premier. Que ce soit en hiver ou en été, Total Traction Premier dépasse les préconisations réglementaires, comme suit :

  • Tenue au froid limitée pour Total Traction Premier été : -12 °C au lieu de 0 °C pour les GNR standards
  • Tenue au froid limitée pour le Total Traction Premier hiver : -21 °C au lieu de -15 °C pour les GNR standards

Contrairement aux gazoles non routiers standards, Total Traction Premier n’a donc pas besoin d'additivation supplémentaire pour supporter des températures extérieures négatives.

Outre une meilleure tenue au froid, Total Traction Premier possède d’autres avantages :

  • Il réduit les risques de colmatage des filtres et prévient les pannes en rapport à ce phénomène.
  • Il permet un démarrage plus aisé des véhicules.
  • Il garantit une réduction des risques de grippage des injecteurs et des pompes à injection des véhicules.
  • S’il est stocké dans des cuves et des réservoirs, les dépôts sont limités.
  • Il assure une plus grande durée de vie des équipements.
  • Il contient jusqu’à 100 fois moins de soufre que le fioul domestique.

En clair, Total Traction Premier est un carburant aux multiples propriétés permettant aux professionnels de continuer leur activité malgré des températures négatives tout en protégeant les équipements et en respectant la norme EN590.