Lubrifiant auto pour votre flotte : pourquoi, quand, comment ajouter de l’huile moteur ?

La bonne gestion de votre flotte de véhicules d’entreprise passe par un entretien régulier. L’ajout de lubrifiant auto, notamment, assure un fonctionnement optimal du moteur en préservant sa durée de vie. Quand et comment ajouter de l’huile moteur ? Retrouvez la réponse à vos questions pour bien entretenir vos véhicules d’entreprise.

Lubrifiant auto : pourquoi est-il indispensable ?

Le lubrifiant auto assure plusieurs fonctions qui contribuent aussi bien à la protection du moteur qu’à sa longévité. Comme son nom l’indique, il permet de lubrifier les composants du moteur : l’huile forme une pellicule protectrice autour des différentes pièces, pour éviter les frottements et limiter l’usure et les risques de surchauffe.

L’huile moteur assure un rôle nettoyant, débarrassant le moteur des poussières, dépôts et microparticules qui s’y déposent. Ces déchets sont ensuite évacués vers le filtre à huile. Le lubrifiant permet aussi de répartir la chaleur dans le moteur et de faire baisser sa température. Il complète l’action du liquide de refroidissement dans les zones du moteur qu’il ne peut pas atteindre. Enrichi en additifs anti-oxydation et anti-corrosion, le lubrifiant permet également de protéger le moteur de la corrosion provoquée par le gaz qui se dégage lors de la combustion du carburant.

Néanmoins, au fil du temps et des trajets, l’huile moteur se charge d’impuretés et ses propriétés diminuent. C’est la raison pour laquelle une vidange régulière de vos véhicules professionnels est indispensable. La fréquence des vidanges est indiquée dans le carnet d’entretien des véhicules.

Le saviez-vous : l’entretien régulier de vos véhicules professionnels permet de diminuer le TCO de votre flotte, le Coût total d’usage. Correctement entretenus, les véhicules bénéficient d’une durée de vie prolongée, subissent moins de panne, vous permettant à terme de réaliser des économies globales.

Quand ajouter de l’huile moteur ?

 

Plusieurs éléments vous indiquent quand ajouter de l’huile moteur à vos véhicules professionnels :

  • En moyenne, les moteurs actuels utilisent 1 litre d’huile tous les 5 000 km. Sachant que les entretiens sont fixés tous les 30 000 kilomètres au maximum, il est nécessaire de contrôler les niveaux de vos différents liquides entre deux entretiens, notamment le niveau d’huile, et de faire l’appoint si nécessaire.
  • Si le voyant du niveau d’huile s’allume sur votre tableau de bord, cela signifie que le niveau de lubrifiant a atteint le niveau le plus bas autorisé. Vous devez faire l’appoint en huile au plus vite.

Un niveau d’huile insuffisant peut provoquer une panne du moteur, très coûteuse. Il est donc conseillé de contrôler le niveau d’huile à intervalles réguliers, idéalement tous les mois et avant tout long trajet. Les niveaux de liquide de frein, de lave-glace et de liquide de refroidissement doivent également être vérifiés.

 

 

Total s’engage aux côtés des professionnels pour optimiser vos outils de production et vous accompagner dans votre développement, avec sa gamme de lubrifiants industriels.

 

 

Comment ajouter de l’huile moteur ?

Avant d’ajouter du lubrifiant, il est nécessaire de contrôler le niveau d’huile. Pour cela, le moteur doit être éteint depuis cinq minutes au minimum et le véhicule doit être stationné sur une zone plane. Une fois le capot ouvert :

  • localisez la jauge (elle est reconnaissable à sa poignée en plastique ronde et colorée) ;
  • retirez-la et essuyez-la avec un chiffon ;
  • insérez à nouveau la jauge dans son tube, puis retirez-la.

Le niveau d’huile doit se situer entre les deux repères de la tige. S’il se situe près du repère inférieur ou en dessous, il est temps de faire l’appoint. Pour cela, retirez le bouchon du réservoir d’huile, juste à côté de la jauge et reconnaissable à la burette d’huile dessinée dessus. Versez une petite quantité d’huile et attendez qu’elle s’écoule jusqu’en bas du moteur. Contrôlez à nouveau le niveau de lubrifiant en essuyant bien votre jauge entre chaque examen, et remettez de l’huile si le niveau est toujours insuffisant. Une fois l’opération terminée, remettez la jauge en place et revissez correctement le bouchon du réservoir.

 

 

S’il est normal de faire des appoints d’huile réguliers, l’ajout de lubrifiant ne remplace pas la vidange prévue par le carnet d’entretien du véhicule. Enfin, l’ajout trop fréquent d’huile moteur peut être le symptôme de plusieurs problèmes. Lubrifiant inadapté (trop volatile, trop fluide), conduite trop brusque, défaut du moteur… En cas de doute, il est conseillé de faire contrôler votre véhicule par un spécialiste.