Flotte automobile : comment optimiser la gestion interne ?

La flotte automobile d’une entreprise représente un poste de dépenses importants, entre l’acquisition ou la location des véhicules, les frais de carburant, d’entretien, de maintenance, etc. Autant de frais qui peuvent être réduits en adoptant certains réflexes au quotidien. Retrouvez tous nos conseils pour optimiser la gestion interne de votre flotte automobile.

Bien choisir les véhicules

Optimiser la gestion interne de sa flotte automobile commence par une sélection réfléchie et pertinente des modèles de véhicules à acheter ou louer. Et pour cause, cette acquisition représente le premier facteur de dépense dans le budget de la flotte. Le choix du modèle de véhicule – la marque reste à votre discrétion – trois axes de réflexion sont à prendre en compte pour faire le choix le plus pertinent pour votre entreprise :

  • la fiabilité du véhicule : ou sa propension à ne pas tomber en panne fréquemment ;
  • la consommation de carburant : elle représente entre 15 et 20 % des dépenses quotidiennes de la flotte ;
  • les émissions de dioxyde de carbone (CO2).

Concernant la fiabilité du véhicule, s’il n’existe pas de « recette miracle », il convient toutefois d’éviter les modèles trop récents : à moins de 2 ans sur le marché du neuf, ces véhicules n’ont pas une fiabilité optimale et peuvent être amenés à subir des améliorations.

La consommation a, elle aussi, toute son importance. Est-il préférable de se tourner vers de l’essence, du diesel, voire pourquoi pas de l’électrique ou un modèle hybride ? Chaque solution présente ses avantages en fonction de la taille de votre flotte, du nombres de kilomètres parcourus ou encore de la localisation de votre activité.

Des dépenses en carburant à mettre en perspective avec les émissions de CO2. Un critère à prendre en compte puisqu’il peut avoir une incidence sur votre budget. L’achat d’un véhicule pas ou peu polluant peut vous faire bénéficier d’un bonus écologique allant jusqu’à 6 000 euros. À l’inverse, une voiture neuve émettant plus de 117 g de dioxyde de carbone par kilomètre entraînera l’application d’un malus, à partir de 35 euros mais évoluant en fonction du taux d’émission.

 

Retrouvez les offres TOTAL FLEET pour simplifier votre mobilité professionnelle et optimiser la gestion de vos déplacements.

Contrôler l’entretien des véhicules

Autre levier important pour bien optimiser la gestion interne de votre flotte automobile : maîtriser l’entretien de tous les véhicules. Un entretien régulier de la flotte :

  • limite les risques de casse et de panne et, par conséquent, diminue les coûts importants liés à la maintenance ;
  • augmente la durée de vie des véhicules et évite un renouvellement trop régulier du parc auto ;
  • garantit un fonctionnement optimal des véhicules et davantage de sécurité pour les salariés amenés à les conduire au quotidien ;
  • simplifie la planification des interventions programmées sur les véhicules (contrôles techniques, révisions, etc.) en limitant les frais de maintenance imprévus.

L’entretien régulier de votre flotte automobile aura également une grande importance en cas de contrats Location Longue Durée (LLD), en évitant une facturation supplémentaire lors de la restitution de véhicules nécessitant une remise en état.

Pour maitriser au mieux les frais de votre flotte automobile, découvrez l’offre TOTAL FLEET idéale pour faciliter la gestion de tous vos véhicules professionnels.

 

 

Sensibiliser les conducteurs

Si avoir des véhicules bien entretenus et adaptés aux spécificités de l’entreprise constitue des leviers primordiaux de la gestion de sa flotte automobile, le comportement des conducteurs est tout aussi important. La bonne tenue des véhicules passent logiquement par l’attitude et les réflexes des conducteurs réguliers.

Ainsi, sensibilisez ces employés quant à l’importance de vérifications régulières sur les véhicules notamment pour leur sécurité. Demandez aux conducteurs de :

  • vérifier régulièrement les différents niveaux : huile moteur, liquide de refroidissement, lave-glace, etc. ;
  • contrôler la pression et l’usure des pneumatiques au moins une fois par mois ;
  • signaler rapidement l’apparition d’un voyant lumineux sur le tableau de bord ou tout bruit inhabituel du véhicule.

Vous pouvez également former et encourager les salariés à adopter une conduite éco-responsable au quotidien. Par exemple : anticiper les freinages, éviter les accélérations trop brusques, ou de rouler à une vitesse supérieure à 110 km/h, éviter un usage intensif de la climatisation notamment à vitesse modérée… Autant de petits réflexes qui seront bénéfiques pour l’environnement, réduiront les risques d’accidents, ou encore diminueront les frais de carburants et de maintenance de votre flotte automobile.