Skip to content

Quelle huile moteur choisir pour sa flotte automobile ? Au moment de faire une vidange ou tout simplement pour faire l’appoint, il est crucial de choisir la bonne huile moteur. 10W40, 5W30, 15W40 ? Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir l’huile moteur ? À quoi correspondent le grade et la norme ? On vous dit tout.

Le grade de l’huile moteur : tout comprendre

Quelle huile moteur choisir ? 15W40, 5W30, 10W40, ces termes ne vous sont pas inconnus, mais vous vous demandez à quoi ils correspondent. Il s’agit du grade de l’huile moteur, aussi appelé indice de viscosité. Ce grade donne l’indication de la viscosité à froid et à chaud du lubrifiant. 
La Society of Automotive Engineers (SAE) ou Société des ingénieurs de l’automobile en français, a mis en place une norme. Le grade d’une huile moteur est ainsi composé de deux séries de chiffres ou de nombres séparés par un W. D’où les huiles 0W30, 15W40, etc. 
Le W fait référence à winter, qui signifie hiver en anglais. Le chiffre ou le nombre qui se trouve devant le W indique la fluidité de l’huile à froid. Ainsi, plus il est petit et plus le démarrage du véhicule à froid sera facile. Quant au nombre qui suit le W, il indique le grade de l’huile à chaud. Plus il est élevé et plus l’huile sera performante à haute température.

Total vous accompagne…

LUBRIFIANTS AUTOMOTIVE – Professionnels du transport, de l’auto, des deux-roues, du secteur de l’environnement ou de la pêche, retrouvez notre gamme complète de lubrifiants TOTAL ou ELF adaptés à votre activité et à vos besoins.

Comment choisir le grade de l’huile moteur ?

Le grade de l’huile moteur à utiliser pour votre véhicule est préconisé par le constructeur. Vous pouvez trouver cette information dans le guide d’utilisation de votre véhicule et dans son carnet d’entretien. Voici les différents types d’huile existant. 

Les huiles synthétiques

Pour les véhicules les plus récents, essence ou diesel, les constructeurs préconisent des huiles 5W30, 5W40 voire 0W30. Pour les véhicules équipés d’un filtre à particules, l’huile 5W30 s’impose obligatoirement. Mais ce type d’huile est également conseillé pour les autres véhicules qui sollicitent fortement leur moteur. C’est le cas par exemple des véhicules qui font beaucoup de trajets urbains et multiplient les arrêts et les redémarrages, ainsi que pour les conducteurs qui ont une conduite sportive. 
L’avantage de ces huiles synthétiques est qu’elles garantissent un démarrage à froid optimal. Mais l’argument le plus intéressant pour ces huiles 0W30, 5W30 ou 5W40 est économique. En effet, elles autorisent des intervalles de vidange plus longs que des huiles classiques. Sur les véhicules diesel dernière génération, les vidanges peuvent ainsi être faites tous les 30 000 km au lieu de 20 000 km, et pour les motorisations essence, tous les 15 000 km au lieu de 10 000km.

 

 

Les huiles semi-synthétiques

Les huiles semi-synthétiques telles que la 10W40 offrent un niveau de protection satisfaisant pour votre moteur. Mais elles nécessitent des vidanges plus fréquentes, à savoir tous les 10 000 km pour un diesel. Le rapport qualité/prix de l’huile semi-synthétique est intéressant à condition de ne pas avoir une conduite sportive et d’effectuer des trajets mixtes (route et ville). 

Les huiles minérales

Les huiles minérales telles que la 15W40 sont adaptées aux véhicules essence de plus de 30 ans et aux véhicules diesel sans turbo et dotés d’un kilométrage important. Plus épaisse que les huiles synthétiques et semi-synthétiques, la 15W40 compense une consommation d’huile importante. Avec une huile minérale, l’intervalle de vidange doit être plus court car ce type d’huile perd plus rapidement ses propriétés lubrifiantes. 

Les normes

Les normes de lubrifiant auto permettent d’informer le consommateur sur la qualité et la performance entre les huiles au moment de choisir son huile moteur

La norme ACEA

En Europe, c’est la norme ACEA, pour Association des constructeurs européens d’automobiles, qui prévaut. Les moteurs essence sont désignés par la lettre A et les moteurs diesel par la lettre B. 
Le C désigne les normes spécifiques telles que les diesels dotés de système de dépollution complexe chez certains constructeurs, par exemple. La lettre E est quant à elle utilisée pour les utilitaires diesel. 
Enfin, il convient de rappeler qu’il existe 5 niveaux d’huile par type de motorisation. 

La norme API

La norme API pour American Petroleum Institute a été la première norme pour lubrifiant auto. La nomenclature de la norme API est totalement différente de celle de la norme ACEA. Le C désigne les véhicules diesel, le S les véhicules essence. Une autre lette, de F à N, désigne d’autres caractéristiques du véhicule (année de mise en service, normes anti-pollution, additifs, etc.).  

Comment connaître la norme à respecter ?

Pour connaître la norme adéquate pour l’huile moteur d’une voiture, reportez-vous au manuel d’utilisateur du véhicule. Sinon, demandez l’avis d’un professionnel. 

 

 

Quelle marque choisir ?

Le choix de la marque vous appartient, mais vous trouverez dans le manuel d’utilisateur du véhicule l’huile préconisée par le constructeur. Vous êtes libre d’acheter la marque proposée par le constructeur ou d’en prendre une autre, à condition bien entendu de toujours respecter la norme et le grade adéquats. 
Le prix d’une huile varie selon la marque, mais aussi et surtout selon la nature de l’huile. Une huile minérale est moins chère qu’une huile synthétique qui est plus évoluée et donc plus chère à produire. Selon la quantité d’additifs incorporés dans le lubrifiant, les huiles sont plus ou moins performantes, d’où l’incidence sur le prix d’achat.