Quels sont les principaux risques liés aux matières dangereuses ?

Carburants, gaz, engrais liquides ou solides, les matières dangereuses ne concernent pas uniquement des produits toxiques ou radioactifs mais aussi des produits d’usage quotidien. Les accidents impliquant des matières dangereuses peuvent avoir des conséquences très graves pour l’Homme et l’environnement. C’est pour cette raison que ces produits font l’objet d’une classification rigoureuse. Zoom sur les risques liés aux matières dangereuses.

Qu’est-ce qu’une matière dangereuse ?

Une matière est considérée et classée comme dangereuse lorsque celle-ci est susceptible de causer des dommages graves à une population, à des biens, ou à l’environnement, en raison de ses propriétés physiques et/ou chimiques, ou par la nature des réactions qu’elle peut engendrer.

Les risques liés aux matières dangereuses : un classement précis

Le ministère de l’écologie et du développement durable classe les matières dangereuses en neuf catégories de risques : 

  • Le risque d’explosivité : c’est le risque qu’une matière se décompose violemment sous l’action de chaleur ou d’un choc, en provoquant une masse de gaz chauds et une déflagration (onde de choc).
  • Le risque gazeux : représente un risque de fuite de gaz ou d’éclatement du contenant. Cette diffusion dans l’atmosphère peut engendrer inflammabilité, corrosivité, toxicité.
  • L’inflammabilité : risque représenté par une matière susceptible de s’enflammer facilement.
  • La toxicité : propriété d’une matière nocive pour l’organisme, capable d’empoisonner par inhalation, ingestion ou absorption cutanée.
  • La radioactivité : matière qui émet des particules ou des rayonnements électromagnétiques dangereux pour les êtres vivants.
  • La corrosivité : matière capable de ronger, corroder, oxyder les matériaux (métaux) et tissus vivants (peau, muqueuses) par inhalation ou contact cutané.
  • Le risque infectieux : propriété d’une matière à provoquer et propager des maladies graves pour l’Homme et les animaux. Ce risque concerne les matières contenant des organismes infectieux tels que les virus, les parasites et les bactéries.
  • Le danger de réaction violente spontanée : il s’agit de la possibilité d’une réaction vive et spontanée d’une matière sous forme d’explosion avec production de chaleur et libération de gaz inflammables ou de gaz toxiques sous forte pression.
  • Le risque de brûlures : propriété d’une matière (gaz, liquide, flamme) à provoquer des brûlures par le chaud ou par le froid.

Attention, certaines matières dangereuses peuvent présenter plusieurs risques à la fois. C’est le cas notamment de l’acide cyanhydrique qui est à la fois toxique, corrosif et inflammable.

 

Découvrez la gamme de carburants TOTAL de qualité supérieure, adaptée à vos besoins en tant que professionnels de la route.

Risques liés au transport des matières dangereuses

Le transport des matières dangereuses (TMD) augmente le risque d’accident. Le TMD peut se faire par voie routière, ferroviaire, aérienne, maritime ou fluviale, mais aussi par canalisations.

Le TMD par voie routière

Le transport routier représente le moyen de transport le plus risqué en raison de causes d’accidents qui peuvent être multiples : erreur de conduite du conducteur ou d’un tiers, mauvais état du véhicule, événement météorologique. Cent à deux cents accidents qui ont lieu chaque année en France impliquent un véhicule transportant des matières dangereuses. 72 % des accidents de TMD mettent en cause des camions citernes.

Le TMD par train

Le transport ferroviaire s’avère plus sécurisé que son homologue routier. En effet les mauvaises conditions météorologiques (neige, brouillard, pluie, etc.) ont moins d’impact sur la circulation des trains. Les incidents de TMD par voie ferroviaire existent malgré tout, on en dénombre une centaine par an en France, principalement liés à des erreurs humaines ou matérielles.

Le transport par canalisation

Si les canalisations permettent un transport extrêmement rapide, en cas d’incident, les conséquences peuvent être dramatiques. La principale cause d’accident est liée à la détérioration de la canalisation souvent causée par un engin agricole ou de travaux publics. L’oxydation d’une canalisation peut aussi être responsable d’un accident.

Stockage des matières dangereuses : ce qu’il faut savoir

Une fois les matières dangereuses arrivées à destination, il est nécessaire de respecter les règles de sécurité afin de les stocker de manière rigoureuse.

L’implantation du stockage

Le choix du lieu de stockage est stratégique et doit répondre à plusieurs critères :

  • être aisément accessible par les véhicules de transport et les services de secours afin de faciliter les mouvements d’entrées et de sorties des produits ainsi que les interventions.
  • être éloigné des habitations et des locaux de travail.
  • être suffisamment spacieux pour permettre la circulation en toute sécurité.

La gestion du stockage

Il est nécessaire d’établir un plan précis comportant la localisation des produits et tenir un registre des stocks de produits. Ce dernier doit comporter également :

  • la quantité maximale admissible pour l’ensemble des produits.
  • la quantité maximale admissible par classe de produits.