Permis de conduire PL : la FNTR tire la sonnette d’alarme

permis conduire poids lourds

 

Publié le 26/11/2018

Alors que les délais de délivrance des permis de conduire continuent de pénaliser les conducteurs du transport, la FNTR dénonce une situation inacceptable et appelle à réagir.

 

Face aux délais de délivrance des permis de conduire qui pénalisent les conducteurs recrutés par les entreprises de transport, la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR) lance un appel au gouvernement. Après avoir alerté le Ministère de l’Intérieur dès 2013 à travers un courrier à destination des préfectures, la FNTR dénonce aujourd’hui un constat « alarmant » et une situation « inacceptable ».
« Début septembre 2018, la délivrance de titres professionnels d’avant l’été ne permettait toujours pas à leurs titulaires d’obtenir leurs permis de conduire définitif », constate la FNTR. En conséquence, « cette situation freine l’activité des entreprises de transport routier, dans un contexte de concurrence particulièrement forte ».

 

Pour une délivrance immédiate du permis de conduire professionnel

La Fédération appelle donc à réagir. Elle « considère qu’il est plus qu’urgent que la délivrance des permis soit immédiate, (ou à tout le moins dans un délai très resserré) ou qu’il soit permis aux conducteurs disposant du titre professionnel de conduire, par la remise d’un document d’autorisation provisoire de conduite valable jusqu’à l’obtention du permis définitif. » Aujourd’hui, après la réussite de l’examen, les nouveaux conducteurs, qu’il s’agisse de particuliers ou professionnels, obtiennent un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC), soit auprès de leur auto-école, soit en le téléchargeant sur le site de la sécurité routière. Ce document provisoire permet de conduire sur une période de seulement 4 mois, et uniquement en France.

 

Des permis sécurisés livrés directement à domicile

Depuis le 16 septembre 2013, la France délivre des permis de conduire sécurisés au format « carte de crédit » livrés directement à domicile, y compris pour les professionnels. Equipés d’une puce électronique et d’une bande MRZ (zone de lecture optique), ces nouveaux permis, mis en place dans le cadre d’une harmonisation au niveau européen, visent à mieux lutter contre la fraude.

 

Délivrance et prolongation du permis : un contrôle médical obligatoire !

En tant que professionnel titulaire d’un permis de conduire de catégorie C (poids lourds) ou D (transport de personnes), une visite médicale est obligatoire pour obtenir votre titre officiel. Elle doit être renouvelée tous les 5 ans pour prolonger la validité du permis. Ce contrôle s’effectue auprès d’un médecin agréé par le préfet qui vérifie votre aptitude physique, cognitive et sensorielle à conduire.

 

Digitalisation : une amélioration attendue… également pour les cartes grises !

Autre sujet d’attention de la FNTR : les délais de délivrance des cartes grises. Depuis un an, les demandes d’immatriculation s’effectuent uniquement en ligne, sur le portail de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Or le portail préfectoral a rencontré de nombreuses difficultés avec pour conséquence des délais de traitement importants pénalisant les professionnels du transport.
Aujourd’hui, la FNTR déplore que « les améliorations annoncées tardent à se concrétiser, au détriment des entreprises de notre secteur » et « maintient la pression sur les pouvoirs publics pour que ce dossier sorte rapidement de l’impasse ».

 

À lire aussi :

Carte grise : la fin promise des bugs informatiques
De nouveaux péages en Europe dès 2023 ?
Infractions : le bilan pour mars 2018...