La loi PACTE souhaite dynamiser les entreprises…

loi PACTE dynamiser entreprises

 

Publié le 28/12/2018

Le projet de loi PACTE, validé par les parlementaires cet automne, a pour but de booster l’économie française. Un de ces volets est centré sur les transports.

 

Afin d’offrir aux entreprises les moyens de croître, le gouvernement, par le biais de son ministre de l’Economie Bruno Le Maire, souhaite porter le projet de loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Les nombreux articles qui composent ce projet ont été validés en première lecture à l’Assemblée nationale.

 

Loi PACTE : des aides importantes aux entreprises

Simplifier la création d’entreprise et la vie des PME et ETI, dynamiser l’innovation, récompenser le travail des salariés... A travers ces différentes mesures, le soutien au travail et aux entreprises pourrait représenter une baisse du coût du travail de l’ordre de 470 millions d’euros en 2019 et de 120 millions de plus à terme. D’ici 2025, le gouvernement espère récupérer 0,3 point de croissance avec les effets de cette réforme.

 

Le transport concerné par la réforme

Le secteur du transport routier de marchandises (TRM) bénéficiera évidemment de cette dynamique globale attendue et s’intéressera particulièrement aux amendements « transports ». Ceux-ci prévoient notamment de réformer l’assiette du versement transport, de privatiser Aéroports de Paris et d’encourager l’expérimentation de véhicules autonomes.

Les différentes mesures référencées dans la loi PACTE entreront en vigueur l’année prochaine… A suivre !

 

À lire aussi :

Loi mobilités : des aides en vue pour les poids lourds propres