Que faire en cas d’accident de voiture ? Les bons réflexes

Selon les chiffres communiqués par la Sécurité routière en janvier 2019, les indicateurs d’accidents ont tous baissé en 2018. Il y a eu notamment 4,8 % d’accidents corporels en moins par rapport à 2017.* Si vous êtes un jour témoin ou victime d’un accident de la route, vous devez savoir quoi faire. Trois mots sont à retenir : protéger, alerter et secourir.

Protégez immédiatement les lieux où s’est déroulé l’accident

Vous devez savoir que faire après un accident de voiture, que vous en soyez impliqué ou simple témoin. Premier réflexe : assurer votre sécurité et celles des passagers de votre véhicule.

Signalez votre présence

Si vous êtes en voiture, garez-vous sur le côté droit de la route. Allumez vos feux de détresse pour signaler votre présence aux autres usagers de la route. Descendez de votre véhicule uniquement par la droite en ayant mis au préalable un gilet jaune réfléchissant.

Balisez les lieux

Vous devez trouver dans le kit de sécurité obligatoire dans toutes les voitures un triangle de signalisation. Si vous êtes sur une nationale ou une départementale, vous devez placer ce triangle à 30 mètres minimum de votre voiture. Ce triangle est à placer en amont d’un véhicule uniquement si la situation le permet.

 

 

S’il fait nuit, éclairez les véhicules accidentés grâce à vos feux de route si vous êtes témoin de l’accident, ou grâce aux feux de route d’un autre véhicule.

 

Alerter les secours si vous êtes premier sur les lieux

Après avoir protégé les lieux de l’accident et assuré votre sécurité, faites un rapide bilan de la situation afin d’appeler les secours en leur donnant le nombre et l’état des blessés. En effet, prévenir les secours fait partie des choses à faire après un accident de la route. Si vous êtes sur autoroute, vous pouvez utiliser une borne d’appel située tous les deux kilomètres. Utilisez-la uniquement si vous pouvez la rejoindre en toute sécurité. En d’autres circonstances, appelez les secours avec un téléphone portable.

 

Quel numéro ?

Pour contacter ?

112

Numéro européen à faire en priorité pour contacter les secours.

15

SAMU

18

Pompiers

17

Police ou gendarmerie

 

Si vous êtes sourd ou malentendant, appelez le 114. Quel que soit le numéro appelé, vous devez préciser à votre interlocuteur le lieu de l’accident. Communiquez-lui aussi le nombre de blessés et leur état.

Le saviez-vous ?

Vous êtes obligé de porter secours. Toute abstention volontaire est punie par la loi. Selon l’article 223-6 du Code pénal, « Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours. »

Secourir les personnes impliquées dans l’accident

 

Secourir est votre devoir : vous devez porter assistance aux personnes blessées dans un accident de la route. Agissez sans toutefois aggraver leur état.

  • Dans un premier temps, prenez le temps de parler aux blessés pour les rassurer. Dites-leur que les secours arrivent, adressez-vous à eux positivement. Même une personne inconsciente entend.
  • Couvrez d’un blouson ou d’une couverture chaque blessé : une personne en état de choc a toujours froid.
  • Évitez de bouger la tête des personnes et n’enlevez jamais le casque d’un motard.
  • Ne donnez pas à boire, ne déplacez ou transportez aucune personne accidentée.

Si vous connaissez les gestes de premiers secours, vous pouvez intervenir et les appliquez en cas de besoin. Tout au long de votre intervention, veillez à toujours procéder en toute sécurité. Répartissez-vous les tâches si d’autres personnes portent assistance aux victimes avec vous.

Lors d’un accident de la circulation, remplir un constat amiable avec les autres conducteurs impliqués permet d’être indemnisé par son assurance auto. En cas de délit de fuite d’un véhicule impliqué, essayez de relever le numéro minéralogique. N’hésitez pas à prendre le nom et l’adresse des témoins si votre état vous le permet.

 

* Source : http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-p...