Skip to content

À quoi sert l’huile de transmission ?

Huile de boîte de vitesses, huile de pont, huile de transmission : pas facile de s’y retrouver entre ces différentes dénominations. En mécanique automobile, la transmission désigne le fait de transmettre l’énergie générée par le moteur aux roues. Plusieurs éléments entrent en jeu dans ce processus, parmi lesquels la boîte de vitesses et le pont différentiel. Pour fonctionner, ces derniers nécessitent une lubrification. Zoom sur l’huile de transmission, avec Total.

 

Qu’est-ce que la transmission ?

 

La transmission désigne l’opération de transmettre un mouvement d’un élément à un autre. En automobile, la transmission s’effectue par le biais d’arbres, de chaînes et de courroies. La force générée par le moteur est transmise aux roues par le biais d’une boîte de vitesses et d’un ou plusieurs ponts différentiels.

 

Qu’est-ce que le pont différentiel ?

Dans une voiture, le différentiel désigne le mécanisme de transmission du couple moteur aux roues motrices, qui leur permet de tourner à des vitesses différentes. En effet, dans un virage, les roues situées à l’intérieur et à l’extérieur de ce virage ne parcourant pas la même distance sur un même temps, elles n’ont pas la même vitesse de rotation. C’est le différentiel qui est chargé de gérer cette problématique.

 

Qu’est-ce que la boîte de vitesses ?

Sur une voiture, la boîte de vitesses est chargée de transmettre la puissance et le couple moteur aux roues du véhicule. Les différents rapports de la boîte de vitesses ont une démultiplication différente afin que la transmission puisse tourner moins vite, plus vite, ou à la même vitesse que le moteur.

 

Lubrification de la boîte de vitesses

 

Selon le type de boîte de vitesses (manuelle ou automatique), l’huile et la périodicité des vidanges diffèrent.

 

Boîte manuelle et automatique

On distingue deux grands types de boîte de vitesses : mécanique et automatique. En France, la plupart des véhicules sont équipés d’une boîte mécanique, c’est-à-dire avec un passage des rapports qui se fait à la main. D’autres pays, comme les États-Unis par exemple, font la part belle aux boîtes de vitesses automatiques.

 

Lubrifier sa boîte de vitesses mécanique

Pour une boîte de vitesses manuelle, il existe différentes huiles répondant aux contraintes techniques et aux normes et homologations des constructeurs.

 

Lubrifier sa boîte de vitesses automatique

Une huile spécifique existe pour les boîtes de vitesses automatiques. Facilement repérable grâce à sa couleur rouge, cette huile constituée de nombreux additifs tels que des antioxydants et anti-usure se montre extrêmement fluide à froid.

 

Quand changer l’huile de boîte de vitesses ?

Selon le type de transmission, la périodicité de la vidange de l’huile de boîte de vitesses diffère. L’idéal est de se reporter au carnet d’entretien de votre véhicule pour suivre les préconisations du constructeur. Pour une boîte de vitesses manuelle, il est conseillé de faire une vidange aux alentours des 100 000 km, puis tous les 5 ans ou 50 000 km. Pour une boîte de vitesses automatique, certains constructeurs préconisent une vidange à 25 000 km quand d’autres la prévoient à 50 000 km. Dans tous les cas, reportez-vous au carnet d’entretien de votre véhicule.

 

 

Lubrification du pont différentiel

 

La majorité des véhicules en circulation sont des tractions dont le moteur est disposé à l’avant, de façon transversale. De ce fait, dans certains cas, boîte de vitesses et pont différentiel ont un carter commun. C’est donc la même huile qui est utilisée pour le pont différentiel et pour la boîte de vitesses. Toutefois le carter du pont différentiel est encore séparé de celui de la boîte de vitesses sur certains véhicules. C’est notamment le cas sur les voitures à propulsion.

 

 

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.