Skip to content

Dégâts du sel en hiver : quels risques et comment protéger sa voiture ?

Carrosserie, jantes et pare-brise portent chaque hiver les stigmates des tonnes de sel épandues sur les chaussées par les services techniques. Mais si ces éléments visibles de nos véhicules souffrent du sel, ils ne sont pas les seuls. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les effets du sel sur nos voitures, et comment s’en prémunir.

 

Quels sont les effets du sel sur nos voitures ?

 

Difficile de le nier, au cœur de l’hiver, garder une voiture propre n’est pas chose aisée. Les automobilistes confrontés aux conditions hivernales les plus rudes le savent : dès les premières neiges les voitures se salissent. Chutes de neige, projection de sel, boue, neige fondue : les véhicules subissent les conditions climatiques de plein fouet. Mais au-delà de simplement salir nos voitures, le sel peut avoir des conséquences graves car il est corrosif. Les bas de caisse et les dessous de caisse sont particulièrement exposés, ainsi que la carrosserie, les freins et les jantes.

 

Comment se prémunir des méfaits du sel ?

 

Afin de protéger votre carrosserie des effets du sel, il est possible d’appliquer une cire protectrice. Du côté des charnières des portes, du coffre et des serrures, vous pouvez également appliquer de la graisse. Celle-ci se chargera de les protéger des agressions salines. Si vous remarquez de la corrosion sur une partie de la carrosserie, grattez la surface rouillée et appliquez un inhibiteur de corrosion sur la zone afin de stopper la progression du phénomène.

 

Comment réduire les effets du sel ?

 

Si vous venez de rouler sur une route fraîchement salée, il est conseillé de nettoyer votre voiture afin d’éviter que le sel n’attaque le vernis. Un nettoyage régulier en hiver est donc d’autant plus conseillé pour les automobilistes empruntant des routes sujettes à l’épandage de sel. Hormis les carrosseries et les jantes dont les salissures sont flagrantes, il est indispensable de nettoyer le dessous de caisse. Cette partie, invisible car placée sous la voiture, est pourtant une des plus exposées aux projections de sel et donc sujette à la corrosion.  

 

 

Comment laver son dessous de caisse ?

 

Deux options s’offrent à vous : soit vous le faites par vous-même, soit vous vous rendez dans un centre de lavage.

 

Laver le dessous de caisse soi-même : pas toujours évident

Si laver sa voiture au jet d’eau est un jeu d’enfant, laver le châssis s’avère plus compliqué. En effet, nettoyer le dessous de caisse soi-même n’est pas simple. L’opération peut s’avérer infructueuse avec un jet d’eau en raison des difficultés à accéder à cette partie située sous la voiture. Vous pouvez néanmoins vous aider d’un arroseur de jardin placé sous le véhicule. Ce dernier pourra pulvériser de l’eau en plusieurs endroits sous votre voiture, et ainsi rincer toutes ces pièces exposées aux projections de sel. 

 

Dans un centre de lavage

Avec l’option « lave châssis », les stations de lavage à rouleaux proposent des programmes de lavage spécialement conçus pour le lavage du dessous de caisse. Cette fonction a été étudiée pour l’hiver lorsque les routes sont salées, et pour l’été lorsqu’elles sont poussiéreuses. Une fois le programme avec option « lave châssis » lancé, le portique se met en marche et se charge du nettoyage complet de votre véhicule. Carrosserie, bas de caisse, jantes, dessous de caisse : votre véhicule sera débarrassé de toute trace de sel, évitant ainsi les risques de corrosion.

 

 

 

 

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.