Comment optimiser sa visibilité à moto ?

« Je n’reconnais plus personne en Harley Davidson… ». Si comme Brigitte Bardot, vous en arrivez là, c’est que vous avez urgemment besoin d’améliorer votre visibilité à moto ! Par visibilité, il faut non seulement comprendre « voir », mais aussi « être vu » par les autres véhicules. Tour d’horizon des réflexes à adopter pour que deux-roues rime avec sécurité.

CHOISISSEZ LE BON ÉQUIPEMENT

Pour être vu des autres, veillez tout d’abord à porter des vêtements clairs ou de couleurs vives. Évitez le noir, l’objectif est de ne pas se fondre dans le paysage ! La nuit ou par mauvais temps, ajoutez des bandes rétro-réfléchissantes sur votre blouson. Attention, pour être utiles, ces dernières doivent être placées à des endroits visibles : dos, torse, manches, épaules et poignets. Si vous transportez un passager, il doit d’autant plus être équipé qu’il se trouve à l’arrière du deux-roues. Le gilet de sécurité n’est pas obligatoire sur une moto, mais il est conseillé en cas de forte pluie ou de brouillard épais.
 
Pour optimiser votre visibilité, vous devez également porter un casque homologué doté de pastilles rétro-réfléchissantes sur l’avant, l’arrière et les côtés.
 
D’autre part, il est important d’avoir le bon équipement pour protéger vos yeux et, ainsi, voir correctement. Oubliez les lunettes de soleil sur un deux-roues. En cas de vent ou de pluie, elles ne résisteraient pas longtemps ! Préférez les lunettes protectrices spécial moto ou, tout simplement, un casque avec visière non teintée. Enfin, si votre deux-roues est équipé d’une bulle (pare-brise), pensez à la nettoyer régulièrement pour une visibilité maximum (voir tous nos produits de lavage moto).

 

RÉGLEZ CORRECTEMENT VOS PHARES ET ENTRETENEZ-LES

Sur un deux-roues, vos feux de croisement doivent être obligatoirement allumés dès que vous roulez. Pour une visibilité optimale, assurez-vous de bien les régler en fonction de la charge de la moto : le faisceau du phare doit éclairer à la hauteur de l’optique. D’autre part, nettoyez régulièrement les optiques du phare, du feu arrière et des clignotants. La poussière, l’humidité ou les insectes qui les encombrent pourraient nuire à votre visibilité. Enfin, pensez à changer les ampoules tous les ans, voire au maximum, tous les deux ans.

ASSUREZ-VOUS D'ÊTRE VISIBLE DANS LES RÉTROVISEURS D'AUTRUI

Zigzag entre les voitures, dépassement par la droite, mauvais positionnement sur la voie… Autant d’attitudes à bannir pour s’assurer que les conducteurs des autres véhicules vous voient. La règle d’or : éviter leurs angles morts et capter leur regard dans les rétroviseurs. Gardez à l’esprit qu’il est difficile pour un automobiliste de jauger correctement la vitesse à laquelle vous arrivez. Sur la route, placez-vous en retrait par rapport aux autres véhicules, ou décalez-vous légèrement sur la gauche. Ne doublez jamais sans avoir d’abord vérifié que vous êtes repéré. Aux intersections, sur un rond-point, ou quand vous sortez d’une place de stationnement, soyez particulièrement vigilant aux comportements des automobilistes et assurez-vous d’avoir été vu avant toute manœuvre.

Le chiffre-clé : 60%

C’est le pourcentage de cas où l’automobiliste ne voit pas le motard lors d’un accident de la route impliquant un deux-roues et une voiture. La visibilité reste donc l’un des enjeux majeurs pour garantir la sécurité des motards.