Essence et diesel : quelles différences entre les deux carburants ?

L’essence et le diesel (également appelé gazole) sont deux carburants issus du pétrole brut. Si ce point les rassemble, plusieurs caractéristiques les différencient notamment en termes de composition, de performances, de moteurs utilisés ou bien encore d’impact environnemental. Focus sur ces différences entre essence et diesel.

Une différence de composition

L’une des principales différences entre l’essence et le diesel réside dans leur composition. Si ces deux carburants sont tous deux d’origine fossile, leur composition chimique les distingue toutefois l’un de l’autre :

  • L’essence se compose d’un mélange d’hydrocarbures légers constitués entre 5 et 11 atomes de carbone ;
  • Le diesel se constitue d’hydrocarbures plus lourds constitués entre 12 et 25 atomes de carbone.

La composition de ces carburants doit répondre à des normes européennes en vigueur. L’essence est réglementée par l’EN 228 et le diesel par l’EN 590.

D’autre part, ces deux carburants disposent de spécifications distinctes :

Pour le diesel, l’indice de cétane caractérise la capacité d’un Gazole à s’auto-inflammer. Plus cette valeur est haute, plus le délai d’auto-inflammation du produit est court, et meilleurs sont la maîtrise du bruit et de la combustion. La norme EN590 garantit un indice de cétane de minimum 51 sous nos climats.

Concernant l’essence, l’indice d’octane caractérise la capacité d’un produit à résister à une inflammation non contrôlée. Plus cette valeur est haute, plus la combustion est optimisée (protection moteur ou performance). On distingue l’indice d’octane Recherche (RON), qui représente le comportement d’un carburant à bas régime et en accélération, de l’indice d’octane Moteur (MON), qui représente le comportement du carburant à haut régime et à forte charge.
 

Un type de moteur pour un type de carburant

L’essence et le diesel se différencient également lors de l’étape de combustion du mélange air/carburant du cycle moteur,  mais aussi sur leur façon de brûler et donc, de produire de l’énergie. Ainsi, chaque carburant ne peut être utilisé que dans un type de moteur en particulier :

  • L’essence : le mélange air/carburant est enflammé par bougie d’allumage ;
  • Le diesel est à utiliser dans les moteurs où la compression de l’air est très élevée. Le taux de compression génère alors de hautes températures, ce qui suffit à l’auto-allumage du carburant. Il n’y a donc pas de bougie d’allumage dans un moteur diesel.  

Dans les deux cas, les gaz brûlés sont chassés vers la soupape d’échappement par la remontée des pistons du moteur.

Essence et diesel : des performances en fonction de l’usage

Le rendement d’un moteur Diesel est meilleur que celui du moteur essence. Au niveau de la consommation de carburant, le diesel est donc généralement plus économe. Par ailleurs, le moteur essence est recommandé pour tous ceux qui roulent peu et de préférence en ville. Le moteur est plus adapté dans cet usage car il n’a pas besoin d’autant de temps que le moteur diesel pour monter en température.

Un impact environnemental différent

Qu’un véhicule roule à l’essence ou au diesel ne change rien pour l’environnement : dans les deux cas, il émet des polluants. Trois familles de polluants existent : les gaz carboniques (CO2), les oxydes d’azote (Nox) et les particules fines. Si l’essence est connue pour émettre une plus grande quantité de CO2 que les véhicules diesel, ces derniers sont réputés pour rejeter une part importante de particules fines. Toutefois, les constructeurs de voiture œuvrent pour améliorer ce point et proposent des véhicules dotés de filtres à particules.