Skip to content

Surconsommation de carburant : quelles sont les causes ?

 

Il arrive parfois qu’un véhicule connaisse des pics de consommation de carburant anormaux. Lorsque c’est le cas, il est important de prendre le temps de chercher la raison de cette surconsommation. Dysfonctionnement technique, conduite, chargement… Les causes peuvent être multiples. À quoi faut-il faire attention au quotidien ? 

Le gonflage des pneus

Pour rouler en sécurité, il est important d’avoir des pneus bien gonflés, selon les préconisations du constructeur. Des pneus mal gonflés peuvent en effet causer une mauvaise adhérence à la route et/ou provoquer un éclatement des pneus.

La sécurité n’est toutefois pas la seule raison de surveiller la pression des pneus de son véhicule au fil de l’année. Des pneus mal gonflés peuvent causer une surconsommation de carburant de l’ordre de 2,5 % sur une longue distance. 

Pour éviter tout désagrément, pensez à :

  • vous rendre une fois par mois en station pour vérifier la pression de vos pneus ;
  • vous rendre systématiquement en station avant un long trajet en voiture ;
  • rouler avec des pneus adaptés à la saison, en n’oubliant pas d’installer vos pneus hiver quand les températures baissent de manière drastique.

 

Une carburation dysfonctionnelle

Le fonctionnement d’un moteur essence repose notamment sur la carburation. Il s’agit du mélange air et carburant produit par le carburateur. Cette opération sert, entre autres, au démarrage et au fonctionnement du moteur. 

Il arrive que le mélange air-carburant soit déséquilibré, causant des dysfonctionnements. Au moindre signe d’alerte, rendez-vous chez votre garagiste afin qu’il examine le moteur. 

Des équipements superflus

Votre voiture est équipée d’une galerie ou de barres de toit ? Sachez que ces équipements ont une incidence sur votre consommation de carburant. En effet, ils réduisent l’aérodynamisme de votre voiture. Lorsqu’ils sont installés, la surconsommation de carburant peut se chiffrer entre 10 et 15 %. 
Pensez donc à retirer les équipements lorsque vous n’en avez pas l’utilité. 

En parallèle, n’oubliez pas de décharger votre coffre de tout ce dont vous n’avez pas besoin.   

Le type de conduite

La manière de conduire fait également partie des éléments susceptibles d’augmenter la consommation de carburant d’une voiture. Quels sont les points pour lesquels la vigilance est nécessaire ? 

  • La vitesse

Au quotidien, rouler très vite accroît la consommation de carburant. Il est important de modérer votre vitesse dès que cela est possible. En roulant à 120 km/h au lieu de 130 km/h par exemple, vous allongerez votre temps de trajet de quelques minutes, mais économiserez jusqu’à 5 litres de carburant. 

  • La gestion des vitesses

Il est recommandé de passer la vitesse supérieure lorsque l’on accélère et que le compteur affiche 1 500 à 2 000 tours/minute. En effet, en utilisant les rapports plus élevés, la consommation est moins importante. La raison ? Le moteur tourne moins. 

  • L’anticipation

L’anticipation est essentielle lorsque l’on souhaite éviter les dépenses superflues. Lorsque vous conduisez, observez avec attention votre environnement afin de prendre les bonnes décisions au bon moment. Cela vous aidera par exemple à limiter les freinages brusques. 

Utiliser la climatisation à bon escient

Les jours de forte chaleur, la climatisation s’avère très pratique et est source de confort. Il est toutefois important de l’utiliser avec modération et d’éviter les réglages trop extrêmes car elle cause une augmentation de : 

  • 10 % de la consommation de carburant sur route ;
  • 25 % en ville. 

Bon à savoir
En limitant l’usage de la climatisation, vous n’économisez pas seulement du carburant. Sur 100 km, vous réduisez aussi de 15 % les émissions de CO2 de votre véhicule. 

Un défaut d’entretien

Pour fonctionner de manière optimale, les voitures ont besoin d’être entretenues régulièrement. Parmi les éléments à surveiller et à remplacer figurent les bougies. Elles participent à la combustion de l’air et de l’essence et donc au démarrage du véhicule. Lorsqu’elles sont trop abimées, les bougies causent : 

  • une perte de puissance du moteur ;
  • une surconsommation de carburant ; 
  • davantage de pollution. 

Il est donc essentiel de les changer tous les 30 000 à 60 000 km, selon les recommandations du constructeur automobile.  

Autre élément à changer régulièrement : l’huile moteur. Le lubrifiant permet de refroidir et protéger le moteur. Pour que la voiture fonctionne de manière optimale et éviter la surconsommation, il est conseillé d’effectuer des vidanges régulièrement et de choisir un lubrifiant adapté aux caractéristiques de votre véhicule. 

Des carburants de qualité à prix bas, c’est l’engagement des stations Total Access. Découvrez la carte de nos stations.

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.