Skip to content

Comment s'explique la baisse du prix des carburants ces dernières semaines ?

Depuis l’apparition du Covid-19 en Chine en fin d’année 2019, la planète tourne au ralenti. Cette crise sanitaire touche tout le monde et le secteur pétrolier voit ses prix s’effondrer sur les marchés. Les prix à la pompe eux aussi baissent depuis plusieurs semaines. Zoom sur ce qui explique cette baisse des prix des carburants.

Pourquoi le prix des carburants fluctue-t-il ?

Pour comprendre ce qui se passe sur les prix des carburants pendant la crise sanitaire du coronavirus, il faut d'abord revenir sur ce qui compose ces fameux prix. En effet, ils ont tendance à fluctuer quotidiennement, tant à la hausse qu’à la baisse. Ces fluctuations s’expliquent par divers facteurs. Les prix des carburants à la pompe sont fixés selon plusieurs paramètres :

  • les taxes appliquées par les pays : en France, les taxes (taxe carbone, TVA, TICPE, etc.) constituent environ 60 % des prix du carburant à la pompe ;
  • le niveau de stocks de produits pétroliers et la demande des marchés : lorsque le niveau est plus important que la demande, le prix du baril a tendance à descendre. Au contraire, lorsque la demande est plus forte que le niveau de stock de produits pétroliers, alors les prix s’envolent ;
  • le cours du baril de pétrole : le cours du baril de pétrole varie en fonction des stocks disponibles, mais aussi de la situation géopolitique, de la demande, des spéculations de marché, des conditions météorologiques, etc. ;
  • le taux de change euro/dollar : le dollar étant la monnaie de référence sur le marché pétrolier, le taux de change entre l'euro et le dollar joue naturellement un rôle dans le prix du carburant, d'autant qu’il varie quotidiennement. Si le dollar est moins fort que l'euro, en toute logique, le prix du baril baisse pour les pays européens. 

Coronavirus : pourquoi le prix à la pompe chute-t-il ?

Depuis le début de la crise sanitaire mondiale du coronavirus, les prix du carburant à la pompe chutent. C’est également le cas en France. En effet, début mars, le prix moyen du sans plomb 98 à la pompe affichait 1,53 € au litre. A la mi-avril, ce même litre de sans plomb 98 était à 1,34 € - soit une baisse de près de 12,5 % en quelques semaines seulement. Comment l’expliquer ?

L’apparition du Covid-19 a ébranlé – entre autres – le secteur pétrolier, qui accuse une baisse importante de la demande. Avec plusieurs milliards de personnes confinées et un grand nombre d’entreprises sans activité, la consommation mondiale de carburant chute. Réaction quasiment immédiate, le prix du baril est passé d’environ 70 € en janvier à 20 € mi-avril 2020. Les premières baisses, en début d’année, se sont expliquées par le confinement chinois – la Chine consommant environ 15 % de la production pétrolière chaque année. A suivi ensuite le confinement d’une grande majorité des autres pays du monde, limitant encore davantage la demande en produits pétroliers, notamment dans le secteur du transport, fortement impacté par les décisions prises par les différents pays pour endiguer l’épidémie. 

En parallèle de cette baisse de la demande, la production de barils de pétrole, elle, ne s’est pas arrêtée. Résultat : les capacités de stockage se remplissent à grande vitesse et les producteurs de pétrole ne savent plus quoi en faire. Ils sont obligés de les brader pour libérer de la place.   

Doit-on s’attendre à une remontée des prix à la pompe ?

Confrontés à une crise inédite, les pays membres de l’OPEP se sont réunis et se sont entendus pour réduire la production mondiale de pétrole. Cette mesure devrait avoir un impact sur la baisse des prix et les faire remonter graduellement. Toutefois, cet accord ne devrait entrer en vigueur qu’au 1er mai. La montée des prix à la pompe devrait donc être assez lente. Et ce, même si la reprise progressive de l'économie européenne notamment doit dans les prochaines semaines jouer un rôle dans la remontée des prix du carburant à la pompe.

 

Des carburants de qualité à prix bas, c’est l’engagement des stations Total Access. Découvrez la carte de nos stations

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.