Skip to content

Top 10 des écogestes numériques pour surfer responsable

Si le numérique change la vie autant qu’il la facilite, il n’en a pas moins un réel impact sur la planète. En effet, on estime que l’outil informatique représente entre 2 et 10 % du total des émissions de CO2 et de la consommation mondiale d’électricité. Heureusement, il existe quelques écogestes numériques à adopter facilement pour surfer responsable. Voici les 10 principaux.

Prendre l’habitude d’éteindre ses appareils

Smartphones, ordinateurs, tablettes… si tous ces appareils disposent d’un bouton « éteindre », ce n’est pas pour rien ! Lorsqu’ils ne sont plus utilisés, mieux vaut les couper pour économiser de l’électricité. Cela vaut aussi pour la box Internet, qui n’a pas vocation à rester allumée, par exemple, lorsque vous partez en vacances.

Programmer des plages Wifi

À propos de box Internet, vous pouvez, très simplement via l’interface d’administration, programmer des plages horaires pendant lesquelles le Wifi est activé (le matin et le soir après le retour du travail par exemple) ou désactivé (la nuit et lorsqu’il n’y a personne en journée à la maison). Cela permet d’une part d’économiser de l’énergie et d’autre part de réduire votre exposition et celle de vos proches aux ondes.

Nettoyer sa boîte mail

Ce n’est pas parce qu’un mail est ancien qu’il n’a pas d’empreinte carbone. En effet, le simple fait de le rendre toujours disponible dans la boîte consomme de l’énergie du côté du fournisseur de service. Ainsi, il est conseillé de nettoyer régulièrement sa boîte mail, un écogeste numérique qui permet au passage de ne garder que l’essentiel à disposition.

Alléger ses envois

Un email avec une pièce jointe de 1 Mo consomme, en moyenne et selon l’ADEME, autant qu’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes. Ainsi, pour réduire la facture énergétique de ses envois, mieux vaut compresser les pièces jointes ou, mieux, privilégier les liens hypertextes. Évitez, par ailleurs, autant que possible d’utiliser la fonction « Répondre à tous ».

Enrichir sa liste de favoris

Votre liste de favoris est votre meilleur allié pour un surf responsable au quotidien. En effet, utiliser cette fonctionnalité (ou taper directement l’URL du site visé) permet de diviser par 4 les émissions de CO2 par rapport à l’enchaînement « recherche sur Google + clic vers le site souhaité ».

Tester les moteurs de recherche « responsables »

Si 3,3 milliards de requêtes sont formulées tous les jours sur Google, ce dernier n’est pas le seul moteur de recherche. Il existe en effet des alternatives, pour qui cherche des écogestes numériques faciles à adopter. Citons, par exemple, Ecosia, Lilo ou Ecogine, qui promettent de planter des arbres, financer des projets responsables ou liés à la mise à disposition de l’eau aux populations qui en sont privées, et compensent les émissions de CO2 des recherches.

 

 

Limiter les impressions

Cela relève de l’évidence, mais une imprimante consomme… de l’encre, du papier et de l’électricité. Il convient donc de n’imprimer que le strict nécessaire, si possible en noir et blanc et en mode brouillon. Par ailleurs, veillez à éteindre totalement l’imprimante lorsque vous ne vous en servez pas.

Stocker en local

Pour réduire la facture énergétique de votre utilisation du net, vous pouvez privilégier le stockage de vos données courantes en local. Le Cloud (qui représente 25 % des émissions de gaz à effet de serre) doit en effet être réservé aux documents les plus importants, afin de limiter l’activité et la charge des très énergivores data centers.

Privilégier le téléchargement au streaming

La plupart des services de VOD en streaming autorisent le téléchargement des films et des séries, et c’est une bonne chose : l’opération ne nécessite qu’une courte (le temps du téléchargement) connexion au serveur. Le streaming, lui, impose de s’y connecter toute la durée du visionnage, ce qui consomme beaucoup plus d’énergie. De même, sur Netflix, Disney+, Amazon Prime et consorts, ne réglez pas la qualité au-delà de ce que propose votre écran : afficher un film en 4K pour un visionnage sur un smartphone n’a pas beaucoup de sens.

Renouveler ses appareils lorsqu’il le faut vraiment

Réparation d’écran, ajout de barrettes de RAM, changement de carte graphique, installation d’un nouveau système d’exploitation, réinitialisation… il existe de nombreuses façons de prolonger la vie de nos appareils domestiques. Ce qui permet, selon l’ADEME, d’améliorer de 50 % son bilan carbone.

 

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.