Quelles différences entre aérovoltaïque et photovoltaïque ?

Le photovoltaïque et l’aérovoltaïque sont deux systèmes permettant de produire de l’électricité à partir de la source naturelle inépuisable que représente le soleil. Outre cette similitude, l’aérovoltaïque et le photovoltaïque sont différents sur bien des points. Total.fr vous éclaire et vous aide à faire la différence entre ces deux installations pour faire le bon choix.

Aérovoltaïque : 4 fois plus d’énergie pour une seule installation

Contrairement au photovoltaïque qui utilise la lumière du soleil et la convertit en électricité sans mettre à profit la chaleur qu’il produit, l’aérovoltaïque profite de cette chaleur et la diffuse dans le logement à l’aide d’un module de ventilation couplé à une VMC. Cette chaleur permet de produire 4 fois plus d’énergie. En effet, lorsqu’un panneau photovoltaïque exploite 20 % d’énergie solaire, le panneau aérovoltaïque utilise jusqu’à 80 % de l’énergie solaire captée.

Une installation multifonction pour l’aérovoltaïque

Autre différence entre l’aérovoltaïque et le photovoltaïque : l’usage fait de l’énergie produite. D’un côté, le photovoltaïque ne produit que de l’électricité. De l’autre, l’aérovoltaïque ajoute 3 autres fonctions à son installation :

  • production de chauffage ;
  • rafraîchissement nocturne ;
  • ventilation.

Les différentes fonctions assurées par une installation aérovoltaïque confèrent une certaine autonomie énergétique aux occupants du logement équipé. Autonomie beaucoup plus importante que celle procurée par une installation photovoltaïque.

 

Un air sain et chauffé

En plus de réutiliser la chaleur produite naturellement par le panneau fixé sur le toit, la technologie aérovoltaïque en profite pour assainir l’air chaud qui se diffuse dans son module de ventilation grâce au filtre intégré. Il est capable de neutraliser jusqu’à 95 % des polluants présents dans l’air. Par ailleurs, ce module de ventilation peut aussi servir à réchauffer l’air jusqu’à + 5°C supplémentaires si besoin.

Photovoltaïque et aérovoltaïque : une différence de prix non négligeable

Si les panneaux aérovoltaïques présentent bien des avantages par rapport aux panneaux photovoltaïques, ces derniers sont deux fois moins chers à installer. Depuis plusieurs années, le photovoltaïque a su se faire une place sur le marché des énergies renouvelables et son coût d’abord élevé a pu baisser grâce à une égalisation des prix des matériaux et de pose. Évidemment, l’aérovoltaïque est promis à une baisse équivalente au fil des années mais en attendant, le photovoltaïque reste plus intéressant à l’acquisition et à l’installation.

Bon à savoir

Si l’aérovoltaïque représente un investissement initial important, il permet de réaliser jusqu’à 50 % d’économies sur les factures d’énergie rapidement grâce à ses fonctions multiples et à l’autonomie qu’il confère. Par ailleurs, il produit 10 % d’électricité supplémentaire par rapport au photovoltaïque.

Des aides financières différentes selon les installations

Le montant d’une installation aérovoltaïque peut être réduit grâce à des aides financières, bien plus nombreuses que celles attribuées à une installation photovoltaïque. En effet, l’aérovoltaïque bénéficie :

  • du crédit d’impôt pour la transition énergétique : soit 30 % de la valeur du matériel hors main-d’œuvre, jusqu’à 1 200 € ;
  • de la TVA à 5,5 % : à condition que l’installation soit prévue pour une habitation ;
  • de l’éco-prêt taux zéro pouvant atteindre jusqu’à 30 000 €.

Outre ces trois aides financières, l’aérovoltaïque profite d’une prime à l’investissement, au même titre que le photovoltaïque. Cette prime varie selon la puissance installée.

Montant de l’aide versée par kWc installé
Puissance ≤ 3 kWc 400 €
Puissance ≤ 9 kWc 300 €
Puissance ≤ 36 kWc 190 €
Puissance ≤ 100 kWc 90 €
  • Montant de l’aide versée par kWc installé
    • Puissance ≤ 3 kWc 400 €
    • Puissance ≤ 9 kWc 300 €
    • Puissance ≤ 36 kWc 190 €
    • Puissance ≤ 100 kWc 90 €
Previous
1/4
Next

Bon à savoir

L’installation photovoltaïque ne fait plus partie des travaux d’amélioration énergétique supportés par le CITE depuis 2014.