Motoculteur et motobineuse : quelles différences ?

Un motoculteur et une motobineuse sont deux engins motorisés utilisés pour retourner la terre et préparer le sol, en vue d’une plantation. Ils facilitent le binage, le buttage et l’aération de la terre. Outre ces quelques points communs, le motoculteur et la motobineuse sont différents sur bien des aspects. Zoom sur les principales différences.

La motobineuse : la star des jardins

La motobineuse s’adresse principalement aux particuliers. Cet engin est destiné aux petits et moyens travaux de jardinage, sur une surface de terrain pouvant aller de 100 m2 à 1 000 m2 maximum, selon le type de motobineuse choisie. Il en existe deux types :

 

  • La motobineuse électrique

Ce type de motobineuse est particulièrement pratique pour l’entretien des plates-bandes et des parterres, sur un petit terrain entre 100 m2 et 200 m2, puisqu’elle doit être raccordée au réseau électrique. Grâce à des fraises à vitesse de rotation élevée, la motobineuse électrique peut remuer la terre et faciliter la pénétration des semis, de l’engrais et de l’arrosage final. Légère, la motobineuse électrique est facile à manipuler et à transporter, grâce à la roue de devant, au guidon et à ses poignées de commande. En bonus, elle fait généralement peu de bruit.

 

  • La motobineuse thermique

Ce modèle de motobineuse est autonome puisqu’il fonctionne avec un moteur essence généralement à 4 temps et un embrayage centrifuge à une vitesse, ce qui lui confère une plus grande puissance qu’une motobineuse électrique. Elle permet de travailler des sols sur une plus grande surface (entre 200 m2 et 1000 m2). À noter que certains modèles sont équipés d’une marche arrière.

Bon à savoir

À la différence d’un motoculteur, la motobineuse, qu’elle soit électrique ou thermique, prend peu de place et peut donc être stockée facilement. Elle est également moins chère à l’achat qu’un motoculteur.

Quelles sont les principales caractéristiques d’un motoculteur ?

Le motoculteur est généralement utilisé par les jardiniers plus expérimentés et surtout dotés d’une parcelle de terrain plus grande : entre 1 000 m2 et 3 000 m2, selon la puissance du motoculteur. Il s’agit d’un engin particulièrement puissant qui permet de labourer les terres et de retourner le sol sur une plus grande profondeur qu’une motobineuse. La largeur de travail peut également aller jusqu’à 100 cm contre 80 cm pour les motobineuses les plus élaborées. Véritable outil multifonction, le motoculteur peut être équipé d’accessoires différents selon la tâche à réaliser – accessoire qu’il suffit de fixer sur la charrue à l’arrière de la machine. Contrairement aux motobineuses, le motoculteur est supporté par des roues tout-terrain facilitant son transport mais permettant également d’emprunter des terrains moins praticables. Par ailleurs, les motoculteurs possèdent généralement une marche arrière. Tous ces éléments font du motoculteur un engin assez lourd – jusqu’à 100 kg. Malgré tout, il reste maniable grâce à son guidon et ses deux roues.

Bon à savoir

Certains maraichers et agriculteurs utilisent au quotidien les motoculteurs pour entretenir partiellement ou totalement leur exploitation. Preuve supplémentaire de leur puissance et de leur praticité.

Motoculteur ou motobineuse : comment choisir ?

Plusieurs critères peuvent vous aider à choisir entre un motoculteur et une motobineuse. La taille du terrain à entretenir, le type de travaux de jardinage à réaliser et la puissance nécessaire sont des critères essentiels qui permettent de faire le tri dans les différents modèles d’engin de ce type. Autre paramètre à ne pas négliger : le prix d’achat, une différence de taille entre un motoculteur et une motobineuse. Moins puissante et moins évoluée, la motobineuse est logiquement plus abordable qu’un motoculteur. Comptez :

  • entre 80 € et 200 € pour une motobineuse électrique
  • entre 200 € et 400 € pour une motobineuse thermique
  • à partir de 600 € et jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour un motoculteur

À vous de définir vos besoins avant d’investir dans un modèle plutôt qu’un autre.