Qu’est-ce que l’électricité verte ?

À une époque où l’écologie est au centre des attentions, l’électricité verte représente près de 20 % de la consommation électrique française. C’est une bonne chose, et la situation devrait encore s’améliorer à l’avenir. Mais comment et d’où est issue cette énergie verte ? Comment se qualifie-t-elle et qui la fournit au quotidien ? Le point sur cette électricité issue des énergies renouvelables, avec Total.

L’électricité verte : comment ça marche ?

Le terme d’électricité verte qualifie l’électricité produite à partir des différentes énergies renouvelables. Aujourd’hui, en France, parmi les sources d’énergies renouvelables, on trouve :

  • l’énergie solaire : photovoltaïque, thermique ;
  • l'énergie éolienne ;
  • l'énergie hydroélectrique ;
  • la géothermie : l’énergie terrestre utilisée pour produire de l’électricité ;
  • la biomasse : des matières organiques végétales, animales, ou fongiques sont transformées en énergie après combustion ;
  • l'énergie marémotrice : produite par les mouvements de l'eau, eux-mêmes créés par les marées ;
  • l'énergie houlomotrice : ou, plus simplement, l’énergie des vagues.

L’électricité verte ne pollue pas, ou très peu, et est donc produite à partir de sources d’énergies inépuisables ou entièrement naturelles (c’est le cas de la biomasse). En 2017, la production renouvelable couvre 18,4 % de la production mondiale.

légende

Qui sont les fournisseurs d’électricité verte ?

La quasi-totalité des fournisseurs d’électricité proposent des offres concernant l’électricité verte, à l’instar de TOTAL avec son offre Total Spring. Toutefois, cette énergie renouvelable et les offres qui en découlent doivent répondre à certains impératifs. S’ils veulent proposer un contrat « électricité verte » à leurs clients, les fournisseurs doivent prouver qu’ils ont acheté ou produit une quantité d’électricité verte au moins égale à la consommation des clients s’étant abonné à cette offre.

Seules les garanties d’origine peuvent permettre au fournisseur de justifier le caractère renouvelable de l’énergie et d’obtenir une certification. Ces certificats électroniques sont remis proportionnellement à la quantité d’électricité verte : un moyen de rendre compte aux clients que l’électricité qu’ils achètent et consomment est bien issue de sources renouvelables. De plus, ces certifications permettent d’assurer une traçabilité de l’électricité verte à l’échelle européenne.

Peut-on recevoir une électricité 100 % verte ?

Après avoir souscrit un contrat d’électricité verte, comment avoir la certitude que l’énergie que vous consommez est 100 % renouvelable ? Ce n’est évidemment pas le cas, tout simplement car il est physiquement impossible de filtrer l’électricité issue de sources renouvelables et celles provenant d’énergies fossiles.

Dans les faits, en tant que client « électricité verte », vous consommerez donc la même énergie que votre voisin, même si celui-ci a un abonnement « classique ». Autrement dit, l’électricité est acheminée et distribuée pour tout le monde par le gestionnaire Enedis.

Alors, à quoi bon se tourner vers l’électricité verte si vous ne pouvez pas l’utilisez pleinement ? D’une part, comme abordé précédemment, le fournisseur d’électricité a l’obligation d’injecter dans le réseau de distribution la même quantité d’électricité verte que celle consommée par le ménage ayant souscrit un abonnement « vert ». De plus, une partie de l’argent récolté grâce aux contrats d'énergie renouvelable est utilisée pour produire des énergies renouvelables et respectueuses de l’environnement.