Skip to content

Comment réagir en cas de fuite de gaz chez soi ?

En France, on recense en moyenne chaque semaine deux accidents liés au gaz. Si l’utilisation du gaz domestique offre un confort non négligeable pour cuisiner et se chauffer, il faut néanmoins respecter certaines règles de sécurité pour prévenir les risques d’accident. Détecter une fuite de gaz à temps peut ainsi permettre de prévenir un incendie ou une explosion et de sauver des vies. Voici comment réagir en cas de fuite de gaz.

<h2>Odeur DE GAZ : QUELLE ATTITUDE ADOPTER ?

En cas de forte odeur de gaz et de suspicion d’une fuite, vous devez  avoir les bons réflexes. L’objectif : éviter que la situation empire et ait de lourdes conséquences. Voici ce qu’il faut faire et ne pas faire si vous avez un doute quant à la possibilité d’une fuite de gaz chez vous :

 

Fuite gaz

 

 

  • ne pas toucher les appareils électriques (interrupteurs, téléphones, ordinateurs portables, prises électriques…) ni les objets pouvant produire des flammes ou des étincelles (briquet, bougies, allumettes, sonnette, ascenseur) ;
  • ne pas fumer ni vapoter ;
  • aérer les lieux autant que possible ;
  • couper le gaz ;
  • évacuer les lieux dans le calme ;
  • prévenir les secours une fois dans une zone non dangereuse pour ne pas créer d’étincelle susceptible de provoquer une explosion.

Une fois la situation rétablie :

  • attendre l’accord des secours avant de réintégrer les lieux ;
  • faire contrôler les installations de gaz par un professionnel avant de les remettre en service.

Bon à savoir 
En cas de fuite de gaz, vous pouvez appeler les secours au 112. Ce numéro permet de joindre les services de secours du département qui enverront les moyens adaptés.

 

COMMENT DÉTECTER UNE FUITE DE GAZ CHEZ SOI ?

Il existe plusieurs moyens simples pour détecter une fuite de gaz chez soi

Une odeur de gaz

Si vous sentez une légère odeur de gaz chez vous, il y a très probablement une fuite de gaz. Le gaz de ville circule dans le réseau public de distribution et alimente la plupart des logements urbains. C’est un gaz naturel principalement composé de méthane, qui est par défaut inodore. 
En France, pour rendre sa détection plus facile et permettre ainsi de prévenir les accidents, on y ajoute artificiellement du tétrahydrothiophène (THT). Ce composé soufré est injecté à hauteur de 15 à 40 mg / m³ de gaz, lors d’une opération appelée « odorisation du gaz ». Ainsi, si vous sentez une odeur de gaz chez vous, c’est en réalité l’odeur du tétrahydrothiophène qui vous parvient : c’est le signe qu’il y a une défaillance dans votre installation de gaz.

Une consommation anormalement importante

Un pic anormal de consommation de gaz est un signe qui ne trompe pas. En effet, si d’un mois à l’autre votre consommation a doublé, il est possible qu’une fuite soit présente dans votre installation. Faites-la contrôler très rapidement. De plus, si votre logement est équipé d’une installation de gaz vieillissante, il est d’autant plus important d’être vigilant et de la faire contrôler régulièrement.

 

TROUVER LA FUITE DE GAZ en 4 étapes

Détecter une odeur de gaz est le premier indice qui doit vous alerter. Si l’odeur est très forte, il est préférable d’appeler immédiatement les secours. Si l’odeur est légère mais toutefois inhabituelle, il est possible de procéder comme suit pour trouver où se situe la fuite : 

  1. Aérer la pièce durant 5 à 10 minutes. Dans la plupart des cas, c’est dans la cuisine que se produisent les fuites de gaz en raison de la présence des appareils de cuisson. 
  2. Se munir d’eau savonneuse ou de liquide vaisselle. 
  3. Badigeonner les écrous, les joints, flexibles et tous les objets susceptibles d’être responsables de la dispersion du gaz. 
  4. Si des bulles se forment, vous avez trouvé la fuite.
    Une fois la source identifiée, coupez le gaz avant de changer la pièce si une intervention est possible. Sinon, faites appel à un technicien. 

 

QUELS SONT LES RISQUES LIÉS À UNE FUITE DE GAZ ?

 

fuite de gaz

 

 

Le gaz est perceptible dès que sa présence dans l’air est supérieure à 1 %. Dès 5 % de concentration, les risques d’explosion surviennent. Détecter l’odeur du gaz est donc un signe qu’il ne faut pas prendre à la légère. Enfin, entre 25 % et plus, il existe un risque d’intoxication pouvant entraîner une perte de connaissance et l’asphyxie.

 

COMMENT PRÉVENIR LES ACCIDENTS LIÉS AUX FUITES DE GAZ ?

Il est possible de diminuer les risques d’accident notamment en veillant à bien entretenir ses installations de gaz.

Des gestes simples pour prévenir les risques

Afin de garantir la sécurité de votre installation de gaz, il est conseillé :

  • de vérifier et entretenir les installations de gaz de votre logement régulièrement ;
  • de ventiler les pièces et d’entretenir les systèmes de ventilation ;
  • de se conformer à la réglementation en vigueur.

 

La loi Alur

La loi Alur prévoit des diagnostics obligatoires concernant les installations de gaz et d’électricité pour une location vide ou meublée. Les logements construits avant 1975 ont été les premiers à faire l’objet de ces nouvelles obligations. Le diagnostic de gaz comprend une vérification de :

  • l’état des appareils fixes de chauffage et de production d’eau chaude ;
  • l’état des tuyauteries fixes d’alimentation en gaz et les accessoires ;
  • l’aménagement des locaux où fonctionnent les appareils permettant l’aération et l’évacuation des produits de combustion.

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.