Comment changer de fournisseur de gaz ?

Plusieurs fournisseurs de gaz existent en France, le consommateur peut ainsi choisir librement son offre et en changer quand il le souhaite. Cette démarche est gratuite et la modification n’est soumise ni à une période minimum d’engagement ni à un nombre de changements maximum. Voici tout ce qu’il faut savoir pour changer de fournisseur de gaz.

Quelles sont les conditions pour changer de fournisseur de gaz ?

Il n’y a pas de conditions particulières à respecter pour justifier un changement de fournisseur. Depuis 2007, les clients peuvent modifier leur formule s’ils trouvent une offre tarifaire plus avantageuse, ou pour toute autre raison. Changer de fournisseur de gaz est gratuit et il n’y a pas de période minimum d’engagement lors de la souscription d’un contrat.

 

 

Quelles sont les démarches pour changer de fournisseur de gaz ?

La démarche pour changer de fournisseur de gaz est simple, néanmoins voici quelques consignes à respecter selon que vous déménagez ou que vous souhaitez simplement changer de fournisseur d’énergie en restant dans le même logement.

Si vous restez dans votre logement

Il suffit de contacter le nouveau fournisseur de gaz et de souscrire un contrat auprès de celui-ci. Ce nouveau fournisseur se chargera des formalités pour résilier votre contrat auprès de l’ancien. Aujourd’hui il est possible de procéder à la souscription à un nouveau contrat en ligne, directement sur le site des fournisseurs de gaz.

Si vous déménagez

Il est nécessaire de résilier votre contrat auprès du fournisseur de gaz, en ligne, par téléphone ou par courrier. Un préavis est parfois nécessaire. Vous pourrez ensuite souscrire un nouveau contrat, dans l’idéal deux à trois semaines avant votre emménagement. Cela vous évitera d’attendre un raccordement au gaz plusieurs jours après l’entrée dans votre logement.

Les documents nécessaires

La procédure est simple et seules quelques informations sont à fournir lors de la souscription de votre nouveau contrat de gaz :

  • La date de début de contrat souhaitée
  • Vos coordonnées bancaires
  • Les chiffres du compteur de gaz de votre logement
  • L’adresse du logement

 

 

Comment choisir son fournisseur de gaz ?

Le prix du gaz est bien entendu un argument très important au moment de choisir son fournisseur. Le consommateur peut comparer les offres proposées par les différents fournisseurs et vérifier l’évolution des prix des tarifs réglementés ou de l’offre du marché à l’aide d’un comparateur de prix.

Opter pour du gaz vert

Les fournisseurs de gaz proposent aujourd’hui une alternative au gaz naturel, le gaz vert. De quoi s’agit-il ?

Le gaz vert, c’est quoi ?

À l’instar de l’électricité verte, les fournisseurs de gaz proposent aujourd’hui du gaz vert. Le gaz vert est une énergie produite à partir de résidus agricoles, d’effluents d’élevage (lisier, fumier), et de déchets ménagers (compost). Une fois épuré, le gaz vert atteint une qualité équivalente au gaz naturel. Il peut donc être injecté dans le réseau de gaz.

 

 

Pourquoi choisir le gaz vert ?

Ce gaz vert, aussi appelé biométhane, est 100 % renouvelable puisqu’il provient de déchets et effluents. Il présente aussi l’avantage d’être produit localement. Sa production profite donc aux agriculteurs qui peuvent bénéficier ainsi d’un complément de revenus. 105 sites français injectent du gaz vert dans le réseau français aujourd’hui, et selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), la France pourrait produire 100 % de gaz renouvelable d’ici 2050.

Le saviez-vous ?

Avec son offre verte, Total Direct Énergie propose un gaz vert et moins cher. En souscrivant, vous agissez ainsi pour la planète tout en soutenant la production française.

Un fournisseur de gaz peut-il interrompre un abonnement ?

En cas d’impayé, un fournisseur de gaz a la possibilité de réduire ou couper le gaz. Néanmoins il se doit de respecter certaines règles. En cas d’impayés, il a l’obligation d’avertir l’abonné par courrier, dans les 14 jours suivant la date d’émission de la facture ou à la date limite de paiement quand la date est postérieure. Le courrier doit mentionner qu’en cas d’absence de règlement dans le délai de 15 jours supplémentaires, la fourniture de gaz pourra être interrompue ou réduite.