Travaux de rénovation énergétique : comment estimer le coût ?

Vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique au sein de votre habitation mais vous vous interrogez sur le coût global ? Découvrez les principaux éléments à prendre en considération pour bien estimer votre budget mais aussi les différentes aides qui sont susceptibles de vous aider à réduire les coûts de manière significative.

Les différents types de travaux

En matière de travaux de rénovation énergétique, il faut distinguer les travaux liés au système de chauffage des travaux d’isolation.

Le remplacement du système de chauffage

Vous souhaitez remplacer votre appareil de chauffage pour un dispositif moins énergivore ? Il existe de nombreuses alternatives à prix* tout aussi variables.

Prix moyen constaté
Chaudière à condensation gaz 3 000 à 5 000 €
Chaudière à condensation fioul 3 700 à 7 000 €
Chaudière à micro-cogénération 12 000 à 20 000 €
Chaudière à granulés automatique 7 000 à 18 000 €
Chaudière à bois performante 6 000 à 20 000 €
Pompe à chaleur géothermique 13 000 à 20 000 €
Pompe à chaleur aérothermique 10 000 à 15 000 €
  • Prix moyen constaté
    • Chaudière à condensation gaz 3 000 à 5 000 €
    • Chaudière à condensation fioul 3 700 à 7 000 €
    • Chaudière à micro-cogénération 12 000 à 20 000 €
    • Chaudière à granulés automatique 7 000 à 18 000 €
    • Chaudière à bois performante 6 000 à 20 000 €
    • Pompe à chaleur géothermique 13 000 à 20 000 €
    • Pompe à chaleur aérothermique 10 000 à 15 000 €
Previous
1/4
Next

Selon le dispositif choisi, il faudra peut-être calorifuger l’installation. Une opération qui coûte entre 5 et 10 € le mètre linéaire.

*Source : Ademe

Cas des travaux d’isolation

Pour les travaux d’isolation, deux principaux facteurs influent sur le prix, à savoir :

 

  • La surface et le volume des pièces à isoler

Plus la surface sera importante, plus le coût sera évidemment élevé. En fonction du budget alloué au travaux, il peut être intéressant de se focaliser sur les travaux d’isolation qui réduiront le plus les déperditions de chaleur. Dans les logements anciens non ou très peu isolés, le toit, les murs et les fenêtres sont à prioriser en matière d’isolation.

 

  • Le type d’isolant choisi

Il existe une grande variété d’isolants sur le marché. Il est ainsi possible d’en trouver à partir de 3 € le mètre carré pour la laine de verre par exemple, à plus de 60 € pour les panneaux isolants sous vide, par exemple. La résistance thermique (« R »), la conductivité (Uw, exprimée en W/m2.K) doivent guider le choix des isolants.

 

 

Les autres dépenses à prévoir

Outre le matériel à installer ou poser, il faut aussi prendre en considération le coût de la main d’œuvre qui sera facturée par l’entreprise en charge des travaux.

Il est par ailleurs nécessaire de se prémunir en cas d’imprévus. Une enveloppe de réserve équivalente à environ 10 % du coût global du projet doit être prévu, lorsque cela est possible.

 

Et n’oubliez pas : il existe des aides pour réduire les coûts des travaux énergétiques

 

Transition énergétique oblige, les travaux de rénovation énergétique sont très encouragés par l’État. Plusieurs aides ont ainsi été mises en place afin d’accompagner les ménages souhaitant réduire leurs dépenses énergétiques. Il existe par exemple :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui permet de bénéficier d’une réduction correspondant à :
    • 15 % du montant des dépenses effectuées pour l’achat de matériaux d'isolation thermique des parois vitrées ;
    • 30 % du montant des dépenses consacrées à l'acquisition d'autres équipements ;
    • 50 % du coût de la main d'œuvre pour la dépose d'une cuve à fioul, sous condition de ressources ;
  • les aides du programme « Habiter Mieux » de l’Anah ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • l’éco-prêt à taux zéro, prolongé jusqu’en 2021 ;
  • la prime énergie Total.

L’octroi de chaque aide est soumis à conditions. Prenez le temps de vous renseigner sur votre éligibilité bien en amont de la réalisation des travaux.

 

 

N’hésitez pas à effectuer des demandes de devis auprès de plusieurs entreprises afin de comparer les coûts et de choisir les prestations offrant le meilleur rapport qualité-prix.

Bénéficiez de l’aide Total mon énergie tout compris pour effectuer vos travaux de rénovation énergétique et réduire votre facture.

 

Accéder au simulateur