Qu'est ce que l'Anah ?

L’Agence nationale de l’habitat, couramment appelée « Anah », est un établissement public. Elle est gérée par les ministères en charge de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, de l’Action et des Comptes publics. Focus sur ces missions et les aides qu’elle octroie chaque année.

Les missions de l’Anah

La principale mission de l’Anah consiste à améliorer l’état du parc de logements privés - déjà construits - sur le territoire.

Cela passe essentiellement par :

  • la diminution de l’habitat indigne ;
  • la lutte contre la précarité énergétique (via les travaux de rénovation énergétique) ;
  • l’adaptation des logements pour les personnes handicapées et/ou âgées ;
  • l’amélioration de l’accès aux logements pour les ménages modestes ;
  • l’accompagnement des copropriétés en difficulté. 

Les subventions de l’Anah

L’Anah lutte principalement pour l’amélioration de l’état du parc de logements privés en octroyant des aides financières à des publics en difficulté.

À titre indicatif, en 2017, l’Anah a alloué des financements pour :

  • 52 266 logements dans le cadre du programme Habiter Mieux ;
  • 15 487 copropriétés en difficulté ;
  • l'adaptation de 18 185 logements.  

Pour l’année 2019, le montant total des subventions prévues par l’Anah est de 874,1 millions d’euros. Cette somme sera consacrée à la réhabilitation de 120 000 logements.

Montant des aides de l’Anah pour 2019

Le montant des aides varie en fonction des types de travaux réalisés au sein du logement et du statut des demandeurs.

Pour les propriétaires occupants et les bailleurs :

Montant maximum pouvant être subventionné pour les propriétaires occupants (HT) Montant maximum pouvant être subventionné pour les propriétaires bailleurs (HT)
Travaux lourds de réhabilitation pour les logements indignes et très dégradés Montant max. de 50 000 € Montant max. de 80 000 €
Travaux d’amélioration de la sécurité du logement Montant max. de 20 000 € Montant max. de 60 000 €
Travaux d’amélioration de la salubrité Montant max. de 20 000 € Montant max. de 60 000 €
Travaux visant à améliorer l’accessibilité du logement Montant max. de 20 000 € Montant max. de 60 000 €
Travaux visant à améliorer les performances énergétiques du logement Montant max. de 20 000 € Montant max. de 60 000 €
  • Montant maximum pouvant être subventionné pour les propriétaires occupants (HT)
    • Travaux lourds de réhabilitation pour les logements indignes et très dégradés Montant max. de 50 000 €
    • Travaux d’amélioration de la sécurité du logement Montant max. de 20 000 €
    • Travaux d’amélioration de la salubrité Montant max. de 20 000 €
    • Travaux visant à améliorer l’accessibilité du logement Montant max. de 20 000 €
    • Travaux visant à améliorer les performances énergétiques du logement Montant max. de 20 000 €
  • Montant maximum pouvant être subventionné pour les propriétaires bailleurs (HT)
    • Travaux lourds de réhabilitation pour les logements indignes et très dégradés Montant max. de 80 000 €
    • Travaux d’amélioration de la sécurité du logement Montant max. de 60 000 €
    • Travaux d’amélioration de la salubrité Montant max. de 60 000 €
    • Travaux visant à améliorer l’accessibilité du logement Montant max. de 60 000 €
    • Travaux visant à améliorer les performances énergétiques du logement Montant max. de 60 000 €
Previous
1/4
Next

Pour les copropriétés :

Montant maximum pouvant être subventionné pour les copropriétés
Travaux lourds de réhabilitation 150 000 €

Travaux d’amélioration de l’accessibilité 20 000 €

  • Montant maximum pouvant être subventionné pour les copropriétés
    • Travaux lourds de réhabilitation 150 000 €

    • Travaux d’amélioration de l’accessibilité 20 000 €

Previous
1/4
Next

Les conditions d’accès aux aides de l’Anah

Les aides de l’Anah sont accordées après analyse du dossier des demandeurs et le versement est effectué après la réalisation des travaux (après présentation des justificatifs).

Des conditions spécifiques s’appliquent pour chaque profil de bénéficiaires :

Propriétaires occupants Propriétaires bailleurs Copropriétés
Condition 1 - Respecter le plafond de ressources défini par l’Anah. - S’engager auprès de l’Anah à limiter les loyers pendant 9 ans. Cela passe par la signature d’une convention. - Être une copropriété soumise à un arrêté pour insalubrité, péril ou être une copropriété soumise à une décision de justice.
Condition 2 - S’engager à habiter dans le logement rénové au moins 6 ans. - Réaliser des travaux dans un immeuble datant de plus de 15 ans.
Condition 3 - Réaliser des travaux dans un logement datant d’au moins 15 ans. - 75 % des lots de copropriétés doivent être des résidences principales.
  • Propriétaires occupants
    • Condition 1 - Respecter le plafond de ressources défini par l’Anah.
    • Condition 2 - S’engager à habiter dans le logement rénové au moins 6 ans.
    • Condition 3 - Réaliser des travaux dans un logement datant d’au moins 15 ans.
  • Propriétaires bailleurs
    • Condition 1 - S’engager auprès de l’Anah à limiter les loyers pendant 9 ans. Cela passe par la signature d’une convention.
  • Copropriétés
    • Condition 1 - Être une copropriété soumise à un arrêté pour insalubrité, péril ou être une copropriété soumise à une décision de justice.
    • Condition 2 - Réaliser des travaux dans un immeuble datant de plus de 15 ans.
    • Condition 3 - 75 % des lots de copropriétés doivent être des résidences principales.
Previous
1/4
Next

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’Anah ou d’un conseiller dans un espace Info-Énergie pour en savoir plus sur les formalités à accomplir pour bénéficier des aides de l’Anah.

Le saviez-vous ?

Total aide également les ménages effectuant des travaux de rénovation énergétique à travers la Prime énergie Total, soit une prime en euros versée sur votre compte (virement ou chèque).