Qu’est-ce que le programme « Habiter Mieux » de l’Anah ?

Parmi les nombreuses aides financières possibles pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique, il en est une qui s’adresse plus particulièrement aux ménages propriétaires d’un logement et aux revenus modestes, voire très modestes. Il s’agit du programme baptisé « Habiter Mieux » et lancé en 2010 par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Focus sur ce programme et ses conditions d’obtention.

Quelles aides pour les propriétaires occupants ?

Depuis l’année 2018, le programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l'habitat (Anah) propose, aux propriétaires occupants d’un logement, deux aides, deux solutions différentes.

« Habiter Mieux Sérénité »

L’aide « Habiter Mieux Sérénité » s’inscrit au sein du programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Elle permet, sous conditions, d’aider au financement d’un ensemble de travaux de rénovation énergétique, permettant d’économiser jusqu’à 25 % d’énergie par an.

Les aides sont accordées sous conditions de revenus, selon si les ressources des ménages sont considérées comme modestes ou très modestes. Plus précisément, la subvention « Habiter Mieux Sérénité » permet de financer entre 35 et 50 % du montant des travaux engagés, dans la limite maximale de 10 000 euros HT. La prime du programme « Habiter Mieux » couvre, elle, 10 % des travaux.

Dans le détail, les ménages dont les ressources sont considérées comme modestes peuvent bénéficier d’une aide de :

  • 35 % du montant des travaux HT grâce à l’aide « Habiter Mieux Sérénité », dans la limite de 7 000 euros ;
  • 10 % du montant des travaux HT grâce au programme « Habiter Mieux », dans la limite de 1 600 euros.

Dans le même temps, les ménages aux ressources dites « très modestes » peuvent, eux, avoir accès à une aide financière de :

  • 50 % du montant des travaux HT, dans la limite de 10 000 euros ;
  • 10 % du montant des travaux HT, dans la limite de 2 000 euros.

Il est à noter que, depuis le 1er janvier 2019, tous les travaux doivent être effectués par un professionnel dit « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). De plus, « Habiter Mieux Sérénité » est cumulable avec d’autres aides financières comme avec le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

« Habiter Mieux Agilité »

Cette autre aide comprise dans le programme « Habiter Mieux » de l’Anah est, elle, accessible pour les propriétaires occupants réalisant un seul des travaux de rénovation énergétique éligibles, parmi les trois suivants :

  • Isolation des murs extérieurs ou intérieurs ;
  • Isolation des combles aménagés et aménageables ;
  • Installation d’une nouvelle chaudière ou d’un nouveau système de chauffage.

Pour le reste, l’aide « Habiter Mieux Agilité » reprend en tout point les conditions d’accès et le montant des subventions de « Habiter Mieux Sérénité ». Ainsi, en fonction des conditions de ressources des propriétaires, le montant maximal des aides financières sera compris entre 7 000 et 10 000 euros. Là encore, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

Retrouvez toutes les conditions d’accès et de ressources pour les propriétaires non-occupants sur le site de l’Agence nationale de l’habitat, ou par téléphone, 0 808 800 700.

Quelle aide pour les propriétaires bailleurs ?

Les propriétaires bailleurs peuvent, eux aussi, bénéficier du programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Cette aide financière concerne les travaux permettant une amélioration énergétique d’au moins 35 % par an, au sein de logements achevés depuis 15 ans minimum.

Dans le détail, ce programme « Habiter Mieux » pour les propriétaires bailleurs donnent accès à une :

  • Subvention de 25 % du montant total des travaux réalisés, dans la limite de 750 €/m², et de 80 m² maximum ;
  • Prime de 1 500 euros par logement. Elle remplace l’Aide de solidarité écologique.

Autres conditions pour avoir accès à ce programme d’aide : une fois les travaux réalisés, les propriétaires bailleurs devront louer le ou les logements concernés à des ménages présentant un revenu modeste, et en respectant un loyer plafonné. Vous pouvez retrouver toutes les conditions de ressources, par zone d’habitation, sur le site de l’Anah. Le logement doit être loué au moins huit mois par an sur une période de neuf ans.

Cette aide de l’Anah peut être cumulée avec une aide à l’éco-rénovation versée par votre collectivité locale, ainsi qu’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ). Enfin, là encore, vos travaux de rénovation énergétique doivent être réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement.

Bénéficiez de l’aide Total mon énergie tout compris pour effectuer vos travaux de rénovation énergétique et réduire votre facture.

Accéder au simulateur