Entretien de la chaudière : quels risques en cas d’oubli ?

L’entretien annuel d’une chaudière est une démarche obligatoire. Le non-respect de cette obligation peut impacter le fonctionnement de votre installation et avoir des conséquences sur la santé et la sécurité des habitants du logement. Panne, surconsommation ou encore risque d’intoxication au monoxyde de carbone : le point sur les risques encourus si l’entretien de votre chaudière n’est pas effectué régulièrement.

L’entretien de la chaudière, obligatoire pour préserver votre sécurité

L’entretien annuel d’une chaudière par un professionnel est une obligation légale depuis 2009, pour toutes les chaudières (fioul, gaz, charbon, bois…) d’une puissance de 4 à 400 kilowatts. Cet entretien est avant tout une question de sécurité pour les habitants du logement.

L’entretien de la chaudière au moins une fois par an permet de vérifier le bon fonctionnement de l’installation et l’état de chaque pièce. Si elle n’est pas réparée ou remplacée, une pièce vétuste ou défaillante remet en cause la sécurité de l’installation. Un défaut du clapet de sécurité peut générer une défaillance du système d’arrêt automatique qui s’active automatiquement en cas de problème. De la même façon, des conduits d’évacuation des fumées obstrués peuvent être à l’origine d’un incendie.

L’entretien permet aussi de vérifier la conformité du système d’évacuation des fumées. Une mauvaise ventilation couplée à une combustion incorrecte produit du monoxyde de carbone, un gaz incolore, inodore et toxique lorsqu’il est inhalé en grande quantité. Seul un entretien correct et régulier de votre installation par un professionnel agréé permet de prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

 

 

Oubli d’entretien de la chaudière : les risques financiers

Au-delà des risques pour la santé et la sécurité des habitants, l’absence d’entretien de votre chaudière peut coûter cher, pour plusieurs raisons.

 

  • Une facture d’énergie plus élevée

Encrassement des conduits, pièces usées : une chaudière mal entretenue consomme 8 à 12 % d’énergie en plus qu’une chaudière entretenue régulièrement. Une surconsommation qui se ressent sur la facture énergétique.

 

  • Une durée de vie réduite

L’absence d’entretien accélère la vétusté de l’installation et peut être à l’origine de pannes plus fréquentes avec des réparations parfois plus coûteuses que l’entretien annuel.

Le saviez-vous ?

Une chaudière entretenue chaque année par un technicien agréé présente 5 fois moins de risques de tomber en panne* qu’une chaudière mal ou non-entretenue.

  • Des dégâts non garantis en cas de sinistre

Suite à un sinistre provoqué par une défaillance de votre chaudière, et si l’entretien annuel n’a pas été effectué (l'attestation d'entretien faisant foi), l’assurance peut refuser d’indemniser partiellement ou entièrement les dégâts subis. Si vous êtes locataire, le propriétaire est aussi en droit de réclamer l’attestation d’entretien fournie par le technicien. Si vous n’êtes pas en mesure de le présenter, le propriétaire peut retenir le coût de l’entretien annuel sur votre caution.

 

 

Pour faire des économies et tout en assurant votre sécurité au quotidien, l’entretien annuel de votre chaudière est une procédure simple et rapide, essentielle pour utiliser votre installation dans les meilleures conditions.    

*Source : https://www.manouvellechaudiere.fr/contrat-entretien