Comment prévenir les pannes de chaudière ?

Quoi de plus désagréable et problématique que de tomber en panne de chaudière en plein hiver ? Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, soyez attentif à l’état de vos installations et aux éventuels signes annonciateurs de soucis techniques. Entretien, purge, contrôle de la pression, désembouage : retrouvez les astuces pour prévenir efficacement les pannes de chaudières, avec Total.fr.

1. Faire entretenir sa chaudière

 

Le moyen le plus efficace de prévenir les pannes de chaudière reste, sans aucun doute, de faire entretenir votre équipement chaque année, par un professionnel qualifié. Obligatoire, cette intervention annuelle permettra d’augmenter la durée de vie de votre chaudière, et d’obtenir un rendement énergétique optimal. Autrement dit, avoir une meilleure qualité de chauffe, sans pour autant voir vos dépenses énergétiques accroître. Sans compter qu’une installation bien entretenue réduit considérablement les risques liés au monoxyde de carbone.

Bon à savoir :

Ne pas réaliser l’entretien annuel multiplie par cinq les risques de panne de votre chaudière. De même, n’attendez pas l’hiver pour contacter un chauffagiste qualifié : durant cette saison, ils sont fréquemment appelés sur des pannes et sont très demandés. Soyez prévoyants et anticipez !

2. Vérifier la pression

 

Pour prévenir les pannes de chaudière, il est recommandé de vérifier régulièrement la pression de l’eau dans votre installation. Cela peut avoir une incidence sur le bon fonctionnement de votre système de chauffage. Ce dernier peut se retrouver endommagé si la pression de l’eau est trop élevée. À l’inverse, en cas de trop faible pression, votre chaudière sera moins performante et la qualité de chauffe s’en fera ressentir dans votre habitation.

 

Grâce au manomètre de votre chaudière, vérifiez que la pression se situe entre 1 et 1,5 bar. En cas de pression trop élevée, vous pouvez purger un radiateur pour évacuer le surplus d’eau. Dans le cas contraire, le problème est peut-être lié à une fuite sur le circuit ou un radiateur, à une valve ou une pompe défectueuse. Il est préférable de se tourner vers un professionnel qualifié qui saura régler ce problème.

3. Purger les radiateurs

 

Durant une longue période d’inactivité, de l’air a pu remplacer l’eau dans vos circuits et s’accumuler. Une présence d’air trop importante peut entraîner des problèmes de chauffe – vos installations sont moins performantes –, une augmentation de vos dépenses énergétiques, voire des fuites et des pannes. Pour un fonctionnement optimal de vos radiateurs et de votre chaudière, il est donc recommandé de procéder à une purge de l’air au moins une fois par an. La manœuvre est simple et doit, là encore, être réalisée avant le début de la période de chauffe.

 

Il vous suffit de dévisser le purgeur, une vis située sur le haut du radiateur à l’opposé des tuyaux. L’air va alors sortir seul des circuits. Attention, prévoyez un récipient pour cette opération : la fuite de l’air entraînera un écoulement d’eau. Une fois la purge terminée, l’eau s’écoulera en continu. Vous pourrez alors resserrer le purgeur. Il est conseillé de purger vos radiateurs en commençant par le plus proche de votre chaudière, jusqu’au plus éloigné.

4. Désembouer les circuits de chauffage

 

Au fil des années, de la boue s’accumule dans vos circuits de chauffage. Principale cause de ces impuretés : la corrosion, liée à la circulation de l’eau dans vos installations. Ce phénomène entraîne une surconsommation d’énergie, votre système devant tourner à plus fort régime pour rester performant. De même, ces boues peuvent causer une usure prématurée des différents éléments de votre circuit de chauffage et causer des pannes de chaudière.

 

Le désembouage des circuits est recommandé dès l’installation d’une nouvelle chaudière ou, si votre équipement est plus ancien, tous les cinq à dix ans. Le plus régulièrement reste bien évidemment le mieux. Il existe deux méthodes pour réaliser cette opération :

  • Le désembouage chimique : un produit chimique est diffusé dans le circuit de chauffage afin d’éliminer les boues ;
  • Le désembouage hydrodynamique : de l’air est injecté à haute pression dans le circuit de chauffage afin de faire partir les impuretés empêchant la circulation de l’eau.

 

Vous pouvez vous procurer des kits pour réaliser le désembouage vous-même. Cela coûte, en moyenne, entre 200 et 300 euros. Vous pouvez également faire appel à un professionnel qualifié pour réaliser le désembouage. Le prix évoluera en fonction de la taille de votre circuit de chauffage et de la méthode utilisée. Comptez tout de même, en moyenne, entre 400 et 800 euros.