Ma chaudière se met en mode sécurité : que faire ?

Une chaudière se met en mode sécurité lorsqu’un dysfonctionnement est détecté. Lorsque cela arrive, il faut savoir identifier les causes du problème avant de remettre en route l’équipement. Découvrez les différentes raisons qui expliquent la mise en sécurité d’une chaudière et comment réagir.

Contacter un professionnel en cas de problème

La première chose à faire lorsqu’une chaudière se met en mode sécurité est d’identifier le problème qui cause cet arrêt. Or, une chaudière est un équipement complexe qui demande certaines connaissances. Pour des raisons évidentes de sécurité, il est préférable de contacter un plombier-chauffagiste qui sera plus à même de localiser la panne, de changer les pièces défectueuses si besoin, et de redémarrer l’installation.

Brûleur : la première cause de mise en sécurité d’une chaudière

Une chaudière peut se mettre en mode sécurité lorsque le brûleur présente un problème. Dans ce cas, un voyant rouge s’allume au niveau du panneau de la chaudière. Le plus souvent, il s’agit d’un encrassement de la pièce dû à une accumulation de poussière et de boue qui empêche un fonctionnement normal de l’équipement de chauffage. Pour résoudre ce problème, un nettoyage complet s’impose. S’il est possible de remettre en route la chaudière en la réarmant, il est conseillé de faire appel à un chauffagiste qui nettoiera la machine et en profitera pour vérifier si d’autres dysfonctionnements ne sont pas à l’origine de la panne.

Dysfonctionnement du gicleur

Le gicleur est un élément important d’une chaudière. Il permet d’alimenter le brûleur en combustible. Lorsqu’il ne fonctionne plus correctement, le brûleur n’est plus alimenté et la chaudière se met en mode sécurité. Là encore, seul un professionnel pourra intervenir pour nettoyer l’installation, voire changer la pièce et relancer la chaudière. 

Protection contre le monoxyde de carbone

La mise en sécurité de la chaudière est un mécanisme qui sert à protéger les personnes contre l’inhalation de monoxyde de carbone. Lorsque le combustible (gaz, fioul, etc.) se mélange avec l’air dans le circuit de la chaudière, un gaz dangereux et inodore se diffuse dans la pièce où est installé l’équipement. Cela peut provenir d’une mauvaise évacuation des gaz ou de problèmes de ventilation. Un ramonage du conduit peut suffire pour éviter ce genre de dysfonctionnement.

Un problème d’eau dans l’installation

Dans une installation de chauffage, l’eau a un rôle important à jouer. Lorsqu’elle est trop chaude, que sa pression n’est pas bonne ou qu’elle ne peut circuler correctement, elle déclenche la mise en sécurité de la chaudière.

 

  • Une eau trop chaude

Chaque chaudière est équipée d’un limiteur de température de sécurité. Ce système arrête le brûleur de la chaudière lorsque la température de l’eau est trop élevée. Cela permet de préserver l’équipement de toute dégradation et d’éviter les accidents. Selon le modèle, la chaudière recommencera à fonctionner lorsque la température de l’eau aura retrouvé un niveau acceptable. Si non, il faudra rallumer l’installation manuellement.

 

  • Une pression inadaptée

La pression de l’eau dans une chaudière est mesurée par un pressostat. Lorsqu’il estime que la pression est trop faible, il arrête automatiquement la chaudière. Lorsque la pression est trop forte, elle n’est pas évacuée convenablement par la soupape de sécurité, enclenchant la mise en sécurité de la chaudière.

 

  • Une mauvaise circulation

L’eau s’écoule dans le circuit de la chaudière grâce à la pompe de circulation, aussi appelée circulateur. Lorsque cette pièce ne fonctionne plus, l’eau chaude ne peut plus circuler dans les tuyaux, provoquant l’arrêt de la chaudière.

 

Manque de combustible

Parmi les causes qui expliquent la mise en sécurité d’une chaudière : un manque de combustible, à l’instar du fioul, pour faire fonctionner l’équipement. Si la cuve à fioul est vide, le gicleur ne peut plus alimenter le brûleur et l’installation arrête de fonctionner. Il suffit de remplir le réservoir et de réarmer la chaudière. Vérifiez donc bien le niveau de combustible au fur et à mesure de la période de chauffe, notamment.

Entretien de la chaudière : une étape essentielle

L’entretien annuel d’une chaudière permet de vérifier l’état général de l’installation de chauffage, d’effectuer des réglages pour un fonctionnement optimisé et de prévenir les éventuels problèmes. Grâce à cet entretien, le nombre de pannes et de mises en sécurité est limité et la machine profite d’une plus grande durée de vie. Obligatoire, cet entretien doit être réalisé par un professionnel.