Les avantages et les inconvénients du chauffage au bois

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 7,8 millions* de foyers français se chauffent au bois. Il existe différents appareils de chauffage au bois : insert, poêle à bûches ou à pellets. Le point sur les avantages et les inconvénients du chauffage au bois.

Pourquoi se chauffer au bois : les avantages

Peu coûteux, impact environnemental nul, chaleur homogène : les avantages du chauffage au bois sont multiples. Ils font de ce mode de chauffe une solution intéressante lors de la rénovation comme de la construction de son logement.

Le bois, une énergie économique et écologique

L’un des principaux avantages du chauffage bois réside dans le coût du combustible. Si les prix de l’électricité ou du gaz font souvent la une de l’actualité parce qu’ils augmentent, le prix du bois reste stable année après année. De plus, bien qu’il rejette du dioxyde de carbone (CO2) quand il brûle, son impact environnemental est nul. La raison est simple : la combustion du bois n’émet pas autant de CO2 que ce que le bois absorbe lors de sa croissance.

La chaleur du chauffage bois, un confort optimal

Se chauffer au bois à l’aide d’un équipement comme un poêle ou une cheminée permet de bénéficier d’une chaleur douce au sein du logement. C’est un mode chauffage qui apporte plus de convivialité, et autour duquel les occupants de l’habitation aiment se retrouver en fin de journée par exemple.

Les inconvénients du chauffage au bois

Décider de se chauffer au bois doit se faire en connaissant au préalable les points négatifs de ce mode de chauffage.

Se chauffer au bois demande de l’espace

Que ce soit pour stocker ses stères de bois, ses sacs de pellets ou installer son appareil de chauffe, le principal inconvénient du chauffage au bois est l’importante place au sol qu’il nécessite. Même s’il existe des poêles de petite taille, il faut penser à l’installer dans un espace où il peut être placé loin des murs et du mobilier pour optimiser ses performances.

 

Les appareils de chauffe au bois nécessitent un entretien régulier

Plusieurs tâches d’entretien sont à réaliser pour profiter d’un confort de chauffe optimal en toute sécurité. Lorsque le feu est allumé, il faut veiller à bien le gérer. Une bonne combustion doit peu (voire pas du tout) encrasser la vitre : trois à quatre nettoyages par an devraient suffire. Autre entretien indispensable : le ramonage. Ramoner est essentiel pour éviter tout incendie ou intoxication au monoxyde de carbone, et pour assurer la sécurité des occupants du logement.

Un coût d’acquisition élevé

Acheter un appareil de chauffe au bois est un investissement financier important. Pour certains foyers, le coût onéreux d’un équipement peut être un frein avant de passer au chauffage au bois. Il existe cependant des aides financières pour aider à limiter les dépenses, comme le crédit d’impôt. Il s’applique selon certaines conditions (poêle labellisé Flamme Verte par exemple) et directement sur le prix de l’appareil.

 

*Source : https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/construire/cha...