Skip to content

08/07/2020 News

L'Automobile Club de l'Ouest a inauguré sa station Hydrogène au Mans

Le Mans, le 8 juillet 2020

C'est en présence de Stéphane Le Foll, Maire du Mans, de Dominique Le Mèner, Président du Conseil Départemental de la Sarthe, de Christelle Morançais, Présidente de la Région Pays de la Loire et de Philippe Callejon, Directeur Mobilités et Nouvelles Energies de Total Marketing France que Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest a inauguré la station Hydrogène, située à proximité de l'aérodrome du Mans, en face du mythique circuit. Cette station permettra de faire le plein des véhicules zéro émission, bus, puis camions et véhicules de flotte dans le futur, en cohérence avec la mobilité décarbonée, quête de l'ACO.

 

station Hydrogène au Mans
station Hydrogène au Mans

 

L'Automobile Club de l'Ouest, acteur pionnier de l'automobile depuis sa création en 1906, s'est engagé depuis 2018 pour le déploiement de l'hydrogène, par le biais de deux axes :  la compétition avec MissionH24, programme qui va initier une catégorie dédiée aux prototypes électriques hydrogène aux 24 Heures du Mans 2024, et la mobilité, décarbonée, avec une plateforme hydrogène au Mans. Base élémentaire de cette plateforme, une station H2 a donc été réalisée par l'ACO, avec le soutien essentiel de différents représentants locaux, convaincus également du potentiel de l'hydrogène. Le Mans dispose désormais d'une station H2.

 

Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest et organisateur des 24 Heures du Mans : « Aujourd'hui, il est nécessaire pour la défense de notre planète d'enclencher des projets visant une mobilité décarbonée, raisonnée et responsable. Avec l'hydrogène, cette mobilité peut se décliner sur toutes les routes, pour de petits comme de longs trajets, pour la voiture, le camion, le bus, mais aussi sur d’autres axes, avec le train, le bateau et l'aviation. C'est une multi-mobilité que permet l'hydrogène, ainsi qu’une mobilité 0 émission. Pour développer notre plateforme hydrogène, il était nécessaire de disposer d’une station. Comment démontrer l’attrait de véhicules hydrogène, sans station ? Notre club est plus que jamais engagé et acteur de la mobilité 0 émission CO2. Et satisfaction, nous savons pouvoir compter sur le soutien officiel du tissu local manceau et sarthois, preuve du dynamisme et de la responsabilité de notre environnement territorial. Je tiens à remercier la Mairie, le département, la Région, la CCI et notre énergéticien depuis plusieurs années, Total. Cette station inaugurée aujourd'hui résulte de ce travail d'équipe, responsable. »

Stéphane Le Foll, Maire du Mans et Président du Mans Métropole : « Avec la station hydrogène au Mans, nous avons techniquement l'alliance entre notre capacité à décentraliser la production et dans le même temps à rendre cette production disponible et facile pour tous les utilisateurs. Pour tous ceux qui réfléchissent à l'avenir décarboné des territoires, l'hydrogène est un point de passage obligé. »

Christelle Morançais, Présidente de la Région Pays de la Loire : « Comme Présidente de Région et surtout comme Mancelle, je suis fière que la ville du Mans accueille la 2e station hydrogène des Pays de la Loire. C’est la première brique d’un écosystème hydrogène qui se met en place autour du Mans, grâce à la mobilisation collective de tous les acteurs locaux pour répondre à l’urgence écologique. En matière de transition écologique, mon ambition est sans équivoque : je veux défendre une écologie positive, une écologie de progrès et de projets, une écologie qui embarque tout le monde. C’est une responsabilité collective qui ne peut appeler qu’une réponse collective ! Cette première station hydrogène est donc une étape importante qui doit nous permettre d’accélérer encore davantage l’émergence des énergies propres sur nos territoires.

Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental de la Sarthe, Président du Syndicat Mixte des 24 Heures : « L’arrivée d’une énergie verte, durable et créatrice d’emplois telle que l’hydrogène est une excellente nouvelle pour la Sarthe ! Cette station situe une nouvelle fois notre département à la pointe des innovations technologiques en matière de mobilité. En facilitant l’installation de cette plateforme qui alimentera principalement le réseau de transport en commun de l’agglomération mancelle, le Département affirme une nouvelle fois sa volonté d’être un acteur de la préservation de l’environnement et de la transition énergétique du territoire. »

Philippe Callejon, Directeur Mobilités et Nouvelles Energies de Total Marketing France : « Total partage l’ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, en phase avec la société, pour l’ensemble de ses activités. Aux côtés de l’ACO comme fournisseur officiel et partenaire, nous nourrissons un esprit pionnier. Ensemble, nous avons déjà développé pour MissionH24 la première station Hydrogène mobile conçue pour la piste et la compétition et visons une catégorie Hydrogène aux 24 Heures du Mans en 2024. Total est donc aujourd’hui fier d’avoir contribué à l’installation de ce nouveau projet d’infrastructures hydrogène, dédié à la Ville du Mans. »

 


 

 

La station du Mans, en quelques chiffres

  • L'hydrogène est produit de manière centralisée puis stocké dans des cadres de bouteilles à 200 bars. Chaque cadre contient environ 12 kg d'hydrogène.
  • Ces cadres sont ensuite livrés sur site et constituent le stockage basse pression de la station. Ce stockage est organisé en 2 lignes indépendantes de 5 cadres chacune.
  • L'hydrogène est comprimé jusqu'à 420 bars via un compresseur pour remplir un stockage haute pression présent dans la station.
  • Lorsqu'un véhicule est connecté à la station, le remplissage s'effectue simplement : l'H2 comprimé passe au travers d'un flexible de distribution pour remplir le réservoir des véhicules jusque 350 bars par simple cascade de pression. L'utilisation est très simple, similaire à un plein de carburant conventionnel.
  • Lorsqu'une ligne de cadres est vide, une alerte est envoyée automatiquement pour générer une nouvelle livraison de cadres d'hydrogène pleins. 
  • La station est en permanence surveillée à distance, et en cas d'anomalie, l'exploitant est immédiatement prévenu.
  • La station peut ravitailler environ 20 kg d'hydrogène en 30 minutes. Ce stockage d'énergie associé à la batterie du bus SAFRA, permet une autonomie réelle de plus de 300 km, avec 0 émission à l'échappement.
  • Les autres partenaires associés au projet : ARTELIA, COLAS pour la partie Génie civil, McPHY pour la station de compression, LINDE pour les travaux sur la partie stockage et fourniture d’hydrogène.

Voiture, moto, maison ou loisirs : recevez chaque mois nos conseils, offres et bons plans.