Actualités TOTAL TRUCK

Fiscalité pour le gaz, écotaxe : les dernières annonces du gouvernement…

Fiscalité pour le gaz, écotaxe : les dernières annonces du gouvernement…

Publié le 16/08/2017

Cet été, des membres du gouvernement se sont exprimés sur plusieurs sujets relatifs au transport routier. Au menu des annonces : un nouvel encouragement fiscal pour les PL roulant au GNV et des précisions concernant une éventuelle écotaxe.

  • « Inciter à la créativité et à l’innovation » : c’est ce que souhaite Nicolas Hulot pour le secteur du transport routier. Cet été, lors de la présentation de son Plan climat, le ministre de la Transition écologique a évoqué quelques pistes pour la réduction des émissions : « beaucoup de technologies permettraient probablement aux camions de réduire leur consommation et donc leurs émissions. Des dispositifs assez simples, par exemple pour récupérer l’énergie sur les pots d’échappement et la réinjecter dans le moteur. »


    Fiscalité : le gaz naturel encouragé

    L’essor du gaz naturel pour véhicules (GNV) va se confirmer dans les prochains mois. Parallèlement à l’ouverture de nombreuses stations, le gouvernement souhaite en effet encourager cette énergie. Ainsi, Nicolas Hulot a confirmé que « l’acquisition de poids lourds roulant au gaz sera favorisé fiscalement ».

    [À découvrir aussi : GNV Mobilité, le portail qui vous informe sur le Gaz naturel pour véhicules]


    Une nouvelle « écotaxe » écartée

    Alors que les transporteurs ont récemment montré leur inquiétude concernant un hypothétique retour de l’écotaxe, le ministre de la Transition écologique a temporisé cette question : « On ira d’échec en échec sur ce type de dispositif si on le fait dans la brutalité », a-t-il expliqué. De son côté, lors d’un débat organisé à la Fédération nationale des travaux publics, la ministre des Transports Élisabeth Borne a précisé sa pensée : « Je n’ai clairement pas annoncé le retour de l’Écotaxe […]. Mais il faut bien que quelqu’un paie les infrastructures alors qu’il manque 10 milliards d’euros pour les financer d’ici 2022. » À suivre…



    Cet article vous intéressera aussi :
    Fiscalité pour les entreprises de transport : panorama et évolutions


TRM européen : les disparités entre pays, en chiffres…

TRM européen : les disparités entre pays, en chiffres…

Publié le 10/08/2017

La concurrence entre les transporteurs routiers d’Europe de l’Est et de l’Ouest reste intense. C’est ce que souligne la dernière étude du Comité national routier (CNR) sur le transport routier européen (données de 2015 rendues publiques cette année 2017).

  • Une croissance beaucoup plus soutenue à l’Est

    Les « nouveaux » États membres de l’UE affichent en effet une croissance beaucoup plus soutenue que celle des pays de l’ex « Europe des 15 », dont la France fait partie. Ce n’est pas une surprise : la Pologne, qui capte 25 % du marché du transport international routier, arrive ainsi en tête du classement. Parmi les 9 pays suivants, 3 sont des pays d’Europe de l’Ouest (Espagne, Allemagne, Pays-Bas) et 6 sont des pays de l’Est (République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Lituanie).

    Au total, les pays d’Europe de l’Est pèsent 58 % de l’activité intra-européenne. Ils affichent d’ailleurs une bien meilleure croissance entre 2014 et 2015 : par exemple +19,5 % pour les pavillons bulgares, tandis que la France enregistre une baisse de -12,6 %.

    Cet article vous intéressera aussi :
    TRM : 5 ans de mesures et des défis pour l’avenir


Le marché des véhicules industriels se porte bien

Le marché des véhicules industriels se porte bien !

Publié le 07/08/2017

Cette période estivale est l’occasion de dresser le bilan du 1er semestre en matière d’immatriculations de véhicules industriels. Après une année 2016 florissante (+12 %), le marché est resté en forme durant les six premiers mois de 2017 : +2,5 %.

  • Tous les types de VI concernés

    Au total, plus de 20 000 immatriculations ont été enregistrées. Cette hausse concerne aussi bien les tracteurs que les véhicules articulés. Une bonne nouvelle pour le secteur, qui n’avait pas connu de tels scores depuis 2008.

    À noter qu’après une année 2016 compliquée, les véhicules fonctionnant au Gaz naturel pour véhicules (GNV) ont su trouver leur public au cours du premier semestre. De plus en plus de professionnels se tournent vers cette énergie, qui répond aux exigences réglementaires et à la politique qui se dessine en matière de contraintes environnementales.

    Pour aller plus loin concernant le Gaz naturel pour véhicules (avantages, stations, fiscalité, réglementation, équipements…), découvrez GNV Mobilité : https://gnv-mobilite.total.com/

    Cet article vous intéressera aussi :
    TRM : 5 ans de mesures et des défis pour l’avenir


Transport de matières dangereuses : la réforme qui inquiète les professionnels…

Transport de matières dangereuses : la réforme qui inquiète les professionnels…

Publié le 13/07/2017

La Direction générale de la prévention des risques (DGPR), rattachée au Ministère de la Transition écologique et solidaire, revoit actuellement la réglementation concernant la sécurité des dépôts de véhicules de transport routier de marchandises dangereuses.

  • Cette mission lui a été confiée quelques mois après deux accidents : incendie et explosions de camions-citernes à Bassens (33) et explosions de 2 000 bouteilles de gaz dans un dépôt à Jonquières (84).

    Des mesures « contraignantes » et « coûteuses »

    Plusieurs échanges ont eu lieu avec la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) et l’Association française du transport routier de matières dangereuses (ATMD). Toutes deux émettent des réserves sur les travaux en cours. Elles indiquent dans un communiqué qu’il « ressort nettement que des mesures contraignantes et potentiellement très coûteuses sont envisagées ». Ce serait le cas par exemple de la surveillance humaine permanente ou de la mise en place d’une télésurveillance renforcée.

    Des réformes profondes en perspective

    La DGPR envisage :

    • - d’augmenter les exigences sur la nature des clôtures ;

    • - d’éloigner les véhicules entre eux et par rapport aux limites des enceintes ;
    • - d’obliger à mettre en place des dispositifs de détection de départs d’incendie, de suivi des quantités et de la nature des produits contenus dans les véhicules.

    Des doutes autour des sites concernés

    Cette réforme concernerait aussi bien les sites de transporteurs de matières dangereuses que les sites dits « déportés chez les tiers », non spécialisés en matières dangereuses (et où un petit nombre seulement de véhicules auront à se garer). Ces choix de sites ne fait pas l’unanimité au sein de la profession…


Une future taxe poids lourds ? La profession de nouveau inquiète…

Une future taxe poids lourds ? La profession de nouveau inquiète…

Publié le 12/07/2017

Dans un entretien accordé au journal Les Échos début juillet, Élisabeth Borne a évoqué la nécessité de « réfléchir à une façon de faire payer [les] poids lourds ».

  • La ministre chargée des Transports a en effet laissé entendre de possibles expérimentations de taxation : « Certaines régions sont volontaires pour lancer des expérimentations. D'autres demandent à pouvoir créer, comme l'a fait le Grand Paris, une taxe spécifique dédiée aux besoins en équipement. Cela peut également passer par la mise en place de péages sur certaines sections de routes nationales, sans pénaliser les déplacements de proximité, à l'image de ce qui a déjà été fait dans les Landes. Nous devons donc débattre des ressources, comme d'autres pays l'ont fait. »

    Vive inquiétude chez les transporteurs

    Quelques heures après ces déclarations, les entreprises du TRM ont fait part de leur perplexité. « Évoquer une expérimentation de taxe poids lourds sur certaines voies dans certaines régions rappelle de douloureux souvenirs, estiment ainsi la FNTR et l’Union des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) dans un communiqué de presse commun. Le feuilleton désastreux de l’écotaxe, débuté en 2007, s’est achevé en 2014 par un abandon total. L’État semble donc revenir sur ses engagements, ce qui ne saurait être accepté. »

    Les transporteurs disent avoir donné suffisamment

    Les deux organisations estiment que l’augmentation de la fiscalité sur le carburant a compensé l’abandon de l’écotaxe en 2016 : « Toutes taxes et péages confondus, ce sont plus de 6 milliards d’euros qui sont acquittés chaque année ». En outre, les transporteurs citent la récente proposition de révision de la Directive Eurovignette du Paquet mobilité européen, dévoilé le 31 mai. La Commission y mentionne « que les coûts externes des poids lourds sont très largement inférieurs à ceux des autres usagers de la route. »

    La FNTR et l’Union des entreprises de TLF déplorent qu’à ce jour, aucune concertation n’ait été organisée entre le gouvernement et la profession au sujet d’éventuelles expérimentations.


    Cet article vous intéressera aussi :
    TRM : 5 ans de mesures et des défis pour l’avenir


Paquet mobilité : les nouvelles propositions de la Commission européenne

Paquet mobilité : les nouvelles propositions de la Commission européenne

Publié le 10/07/2017

Le 31 mai dernier, la Commission européenne a dévoilé le contenu du paquet mobilité (lien en anglais) : une série de propositions qui concernent le transport routier et dont l’objectif principal est d’harmoniser les pratiques dans l’Union européenne.

  • Plusieurs sujets importants pour le secteur sont abordés : les travailleurs détachés, le cabotage ou encore la gestion du temps de repos.

    Une réponse à la question des travailleurs détachés

    La rémunération des chauffeurs est une préoccupation de la Commission. Les travailleurs détachés, conducteurs effectuant des trajets vers d’autres pays de l’UE, devraient ainsi bénéficier de la rémunération locale dès lors qu’ils passeront au moins 3 jours par mois calendaire dans le pays. Des versions précédentes préconisaient neuf jours de présence, mais la France comme l’Allemagne souhaitaient une règle plus stricte : que le versement du salaire minimum local soit appliqué dès le 1er jour sur le territoire, ce qui pourrait être le cas pour les opérations de cabotage.

    Des réformes profondes en perspective

    Les règles du cabotage, justement, pourraient être réformées en profondeur avec la possibilité d’en réaliser un nombre illimité en respectant un délai de cinq jours à compter de la livraison internationale. Actuellement, trois opérations de cabotage sur sept jours sont autorisées.

    Concernant le temps de repos des chauffeurs, le repos régulier dans les cabines est remis en cause. Les commissaires estiment nécessaire l’aide au retour à domicile des chauffeurs. La Commission compte également revoir le rythme : les chauffeurs pourraient prendre deux repos réduits sur quatre semaines, avec une compensation à la clé au repos suivant. Actuellement, 45 heures de repos doivent être observées après six jours de travail.

    Par ailleurs, les sociétés « boîte aux lettres » sont dans le viseur de la Commission, qui désire renforcer les contrôles, même si ces entreprises sont déjà interdites depuis 2011. Elles concernent les transporteurs installés dans des pays avec pour seul objectif de contourner les règles fiscales et sociales.

    C’est désormais au Parlement européen et aux États membres de discuter de ces propositions.


GNV : l’OTRE demande une fiscalité professionnelle

GNV : l’OTRE demande une fiscalité professionnelle

Publié le 30/05/2017

Le développement des offres GNV est un sujet suivi de près par l’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE).

  • « Nous sommes demandeurs d’une aide à l’investissement pour l’acquisition des nouvelles motorisations, explique sa présidente, Aline Mesples, dans un entretien accordé à l’Officiel des transporteurs. Nous demandons une fiscalité professionnelle sur le gaz, qui se distingue de celle du gazole. »

    Reconnaître le GNV comme carburant professionnel

    La fiscalité appliquée au GNV est très avantageuse par rapport à son équivalent gazole. À présent, les transporteurs réclament que l’exemption sectorielle de TICPE puisse s’appliquer à cette énergie. D’autres propositions, comme la garantie pendant dix ans de l’écart de la taxe entre le gazole et le GNV, ont également été formulées.

    Pour aller plus loin concernant le Gaz naturel pour véhicules (avantages, stations, fiscalité, réglementation, équipements…), découvrez GNV Mobilité : https://gnv-mobilite.total.com/


Agenda : la supply chain à l’honneur au Salon du e-commerce

Agenda : la supply chain à l’honneur au Salon du e-commerce

Publié le 22/05/2017

La Paris Retail Week se tiendra du 19 au 21 septembre à Paris Expo, Porte de Versailles. L’une des zones thématiques de l’événement sera consacrée à la gestion de la chaîne logistique.

  • Une occasion pour les professionnels du transport de se retrouver pour échanger et découvrir les dernières innovations sur des sujets divers : logiciels logistique et supply chain, packaging, gestion des retours…

    Parmi les 200 conférences programmées, certaines intéresseront particulièrement les transporteurs :

    • - le dernier kilomètre sur-mesure ;

    • - mythes et réalités de la digitalisation de la supply chain.

    L’accès à Paris Retail Week est gratuit pour toute personne munie d’un badge électronique.

    Pour en savoir plus :
    https://www.parisretailweek.com/


Congé de fin d’activité (CFA) : quelles nouvelles échéances ?

Congé de fin d’activité (CFA) : quelles nouvelles échéances ?

Publié le 18/05/2017

Un protocole d’accord signé au mois d’avril 2017 par l’État, les organisations professionnelles et les syndicats garantit la pérennité du CFA jusqu’en 2020. Les partenaires sociaux ont donc quelques années supplémentaires pour trouver un accord sur sa refonte.

  • Les réflexions à venir viseront à moderniser ce dispositif et à garantir son équilibre financier sur la durée. Le CFA, établi par le protocole du 29 novembre 1996, permet à certains conducteurs routiers de cesser leur activité jusqu’à 5 ans avant leur départ en retraite.

    Les prochaines échéances suite à la signature de l’accord :

    • Pendant 3 ans : les conducteurs conservent la possibilité de bénéficier du CFA, comme cela était le cas jusqu’à présent.
    • Avant le 30 juin 2019 : l'État « déterminera les conditions de sa participation dans le cadre d’un dispositif rénové. »
    • Avant le 31 décembre 2019 : accord à trouver entre les partenaires sociaux sur un dispositif de gestion des fins de carrières, en remplacement de l’actuel CFA.

    Sur le long terme, des incertitudes subsistent concernant les modalités de participation de l’État à ce dispositif. Par ailleurs, le nouveau gouvernement en place n’a pas encore fait connaître sa position quant à ce dossier.

    Des procédures de redressement fiscal stoppées

    Depuis le lancement du CFA, des procédures de redressement fiscal avaient été lancées par l’Urssaf, qui évoquait une "préretraite" taxable à 50 %. Le gouvernement avait alors rassuré les entreprises pour 2017, en proposant un amendement les exonérant de taxation. Le protocole signé le mois dernier confirme cette exonération et l’abandon des poursuites à l’encontre des transporteurs concernés.

    Pour en savoir plus :


« Véhicules et transports du futur » : les lauréats connus en juillet

« Véhicules et transports du futur » : les lauréats connus en juillet

Publié le 16/05/2017

Chaque année, l’Ademe apporte un soutien financier aux PME souhaitant mener des projets de recherche et développement tournés vers les technologies et usages de mobilité innovants.

  • Il s’agit notamment d’encourager les initiatives favorisant la réduction de la consommation d’énergies fossiles. Une subvention pouvant aller jusqu’à 200 000 euros est ainsi accordée aux lauréats de ce concours, qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Outre les déplacements ferroviaires, maritimes et fluviaux, ce dispositif concerne également les déplacements routiers de personnes et/ou de marchandises.

    Des lauréats annoncés cet été

    Les participants ont jusqu’au 29 mai 2017 pour déposer leur dossier sur une plateforme dédiée. Un comité interministériel sélectionnera ensuite un projet « au potentiel particulièrement fort pour l’économie française ». La liste des PME lauréates sera communiquée mi-juillet.

    Depuis le lancement du programme, en 2015, 78 lauréats du secteur du transport ont bénéficié de ces subventions.

    Pour en savoir plus :

    https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/IPME%20VdF2017-36#resultats


Prix du TRM : hausse trimestrielle mais baisse annuelle !

Prix du TRM : hausse trimestrielle mais baisse annuelle !

Publié le 10/05/2017

Les prix du transport routier de marchandises sont repartis à la hausse fin 2016. Ils sont cependant en recul sur l’année.


« Transport logistic » : les professionnels se retrouvent à Munich

« Transport logistic » : les professionnels se retrouvent à Munich

Publié le 05/05/2017

Plus 60 pays, 2 000 exposants et 110 000 mètres carrés : le plus grand salon mondial de la logistique, de la mobilité et des technologies de l’information se tient du 9 au 12 mai 2017 à Munich (sud de l’Allemagne).


France logistique 2025

France logistique 2025 : les objectifs présentés

Publié le 14/04/2017

Renforcer la logistique d’aujourd’hui et préparer celle de demain : tel est le but de la stratégie France logistique 2025. Une nouvelle rencontre s’est tenue à Paris le mois dernier.

  • Le 21 mars, le Conseil d’orientation et de suivi de France logistique 2025 s’est réuni à Paris. Politiques, collectivités, organisations patronales et syndicales, chercheurs… Ce conseil impliquant tous les acteurs du secteur est chargé d’assurer le bon déroulement de la feuille de route de ce programme national. Le but ? Faire de la France l’un des 5 leaders mondiaux de la logistique.
    Lors de cette rencontre, un document cadre de 47 pages regroupant une soixantaine d’objectifs a été présenté.

    Formation, RSE, sensibilisation des PME…
    Cette réunion d’étape a permis de rappeler la mise en place de travaux pour la création d’un référentiel sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).
    En matière de formation, un inventaire des dispositifs et des diplômes existants est à l’étude. Il devrait permettre la création d’un site internet sur le sujet. Autre axe de travail : une initiative de sensibilisation des PME à la gestion de la chaîne logistique et le développement de la recherche et de l’innovation. Au total, près de 250 actions seront menées dans le cadre du programme.

    France Logistique 2025 bientôt en ligne
    Pour mieux comprendre les enjeux et suivre l’évolution de France logistique 2025, un site internet est à l’étude. Sa création découlera de la mise en place d’un réseau d’observation composé de : l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar), du Conseil national routier (CNR), du Service de l’observation et des statistiques (SOeS) et de la Commission nationale des services (CNS).


1ère station GNC

Le Groupe Total inaugure sa 1ère station GNC à Nantes

Publié le 13/04/2017

Avec de solides arguments environnementaux, le Gaz naturel pour véhicules (GNV) séduit de plus en plus de professionnels du transport. Désormais, la station AS 24 Nantes Est les accueille pour faire le plein de Gaz naturel comprimé (GNC).

  • L’inauguration de cette station s’est déroulée le 5 avril 2017. Elle préfigure un solide maillage en France et en Europe par le Groupe Total. Une dizaine de nouvelles stations devraient ainsi être équipées de volucompteurs GNC chaque année.
    D’ici 2026, le GNC devrait être proposée dans environ 200 stations européennes TOTAL et AS 24, dont 110 en France.

    Le GNV - qui regroupe le Gaz naturel comprimé (GNC) et le Gaz naturel liquéfié (GNL) – répond parfaitement aux dernières normes d’émissions polluantes Euro VI pour les poids lourds.

    À noter que les véhicules roulant à cette énergie peuvent apposer la pastille Crit’Air 1. Elle permet l’accès aux zones de circulation restreinte mises en place dans certaines agglomérations françaises.

    Vous êtes responsable d’une entreprise de transport ou gestionnaire d’une flotte VU ou PL ? Découvrez tous les avantages du GNV sur gnv-mobilite.total.com.
    Vous pouvez également donner votre avis et détaillez vos besoins concernant l’implantation des stations, en remplissant un formulaire de contact.

    À télécharger : le communiqué de presse « Total lance son offre de gaz naturel pour les poids lourds et professionnels du transport en France et poursuit son développement en Europe ».


Lettre de voiture nationale

Lettre de voiture nationale : feu vert pour la version électronique !

Publié le 07/04/2017

Les premières lettres de voiture nationales électroniques viennent d’être émises en France et en Espagne. Elles offrent des avantages considérables aux entreprises de transport et aux conducteurs.

  • Mi-mars, la FNTR a profité de la SITL pour confirmer le lancement des premières lettres de voiture nationales électroniques, en France et en Espagne. Cette initiative, coordonnée par l'IRU, la FNTR et l’ASTIC (Association des transports routiers internationaux en Espagne), vient compléter une autre expérimentation, quasi-identique, menée au niveau européen en début d’année.

    La lettre de voiture nationale électronique est très largement utilisée en France, comme contrat de transport attestant de la prise en charge de marchandises. Son passage au format numérique offre de nombreux avantages à tous ses utilisateurs : moins d’erreurs, risques de pertes réduits, meilleur impact écologique, des échanges fluidifiés et rapides…

    La lettre de voiture nationale numérique devrait rapidement se généraliser. Cette expérimentation représente « la première étape d’un passage vers un document unique dématérialisé pour tous les transports », estime Jean-Christophe Pic, président de la FNTR.


Poids lourds : la liste 2017 des jours d’interdiction de circulation

Poids lourds : la liste 2017 des jours d’interdiction de circulation

Publié le 03/04/2017

Les poids lourds d’un PTAC de plus de 7,5 tonnes (sauf véhicules spéciaux et agricoles) sont interdits de circulation du samedi 22h au dimanche 22h les week-ends et les jours fériés (à partir de 22h la veille et jusqu’à 22h le jour concerné).

  • Chaque année, des jours d’interdiction complémentaires sont fixés. Ils sont au nombre de dix pour 2017 :

    • - Interdiction sur toutes les routes du réseau : les samedis 29/07, 5/08, 12/08, 19/08 et 26/08 (7h-19h)
    • - Interdiction en Rhône-Alpes : les samedis 4, 11, 18 et 25 février et le samedi 4 mars (7h-18h et 22h-24h)

    Consultez le détail (Bison futé) en téléchargeant le calendrier 2017 des interdictions particulières de circuler


SITL 2017

Salon SITL : le GNV à l'honneur chez TOTAL

Publié le 14/03/2017

Le salon SITL (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique) ouvre ses portes du 14 au 16 mars 2017 à Paris - Porte de Versailles.

  • Services innovants, entreposage, équipements de manutention... de nombreux exposants en lien avec le transport sont présents. A cette occasion, TOTAL et AS 24, toujours plus investis dans le monde des poids lourds, présentent aux transporteurs leur stratégie de déploiement du GNV en France. Les professionnels en sauront davantage sur la localisation des prochaines stations (plus d'une centaine d'ici 2026). Pour en savoir plus : https://gnv-mobilite.total.com


Poids lourds NOX

Pourquoi les poids lourds émettent-ils moins de NOx que les véhicules légers ?

Publié le 02/03/2017

L’ICCT (International Council on Clean Transportation) a récemment mis à mal les idées reçues en dévoilant les résultats d’une étude menée sur 24 poids lourds et autocars récents, répondant à la norme Euro VI.

  • L’organisation indépendante de recherches révèle ainsi que les véhicules testés émettent en moyenne 210 mg d’oxyde d’azote (NOx) au kilomètre. A consommation égale, ce chiffre est deux fois plus élevé pour un véhicule léger fonctionnant au diesel.

    Des tests différents suivant les types de véhicules

    Pourquoi de telles différences d’émissions ? Pour l’ICCT, ces écarts seraient dus aux caractéristiques différentes des tests, en fonction du type de véhicule : pour les voitures, les tests d’homologation sont effectués en laboratoire. Pour les poids lourds, ils doivent être menés avec l’appareil PEMS (Portable Emissions Measurement System), dans des conditions réelles. Ainsi, les constructeurs de poids lourds se seraient concentrés sur les technologies de dépollution les plus pointues. À noter que le système PEMS sera obligatoire à partir de septembre 2017 pour les véhicules légers.


e-CMR

e-CMR : première expérimentation dans le cadre d’une expédition transfrontalière

Publié le 14/02/2017

Le 19 janvier 2017, la CMR électronique a été utilisée pour la première fois dans le cadre d’un transport de marchandises transfrontalier par route.

  • Cette expérimentation pilote de 1 300 km partant d’Huelva, en Espagne, à destination de  Perpignan, était organisée par la FNTR, l’IRU et l’ASTIC (association espagnole du transport routier international).

    L’expérimentation de la e-CMR va se poursuivre durant six mois et a pour objectif d’être étendue à d’autres zones géographiques, dont le Benelux, d’ici fin 2017.

    Quels sont les avantages de la e-CMR ?

    Cette version électronique de la CMR permet d’améliorer la rentabilité des entreprises (facturation immédiate des transports, pas d’archivage papier, transparence des opérations, etc). Elle facilite également le travail des conducteurs, tout en ayant un effet positif sur l’environnement grâce aux économies de papier ainsi réalisées.


Pourquoi les couts du transport routier

Pourquoi les coûts du transport routier augmenteront cette année…

Publié le 01/02/2017

Le CNR (Comité national routier) prévoit une hausse contenue des coûts de revient du transport pour 2017 : de 1,2 à 2,1 %.

  • Évolution du coût du personnel

    Les coûts liés aux salaires et charges salariales pourraient augmenter dans les mêmes proportions qu’entre 2015 et 2016 (2,5 %). Les frais de déplacement du personnel de conduite sont aussi concernés : les prévisions de hausse s’échelonnent entre 0,6 et 2 %.

    Le matériel et la maintenance impactés

    Le coût de détention du matériel pourrait subir une hausse de 1,6 %, due « aux nouveaux équipements de sécurité́ obligatoires », indique le CNR. Côté assurance, le pronostic de hausse est de 0,8 % (contre 0,4 % l’année dernière). Les coûts de maintenance pourraient aussi gonfler (jusqu’à 1 %), notamment à cause des technologies embarquées.

    Carburants et péages aussi concernés

    « Le projet de loi de finances […] retient une augmentation de + 6,2 % du prix moyen du baril de Brent calculé en euros », rappelle le CNR. « Cette hausse pourrait se traduire par une inflation du prix moyen annuel du gazole (avec la TICPE complète) de + 6,6 %. » Concernant les péages, leur revalorisation annuelle pourrait être de 1 %. La bonne nouvelle concerne la taxe à l’essieu : son montant reste inchangé pour cette année.


Sécurité des véhicules

Sécurité des véhicules : un rapport de la Commission à suivre de près

Publié le 13/01/2017

Dans un nouveau rapport préliminaire, la direction générale de l’industrie de la Commission européenne propose de renforcer les équipements de sécurité sur les véhicules.

  • Les poids lourds sont pleinement concernés, puisqu’il s’agirait notamment d’améliorer la vision du conducteur, dans le but de diminuer les collisions et les accidents.

    Certains types de protections - comme des équipements latéraux et arrières anti-encastrement -, pourraient aussi devenir obligatoires. Ces propositions de la Commission européenne concernent également les technologies : freinage automatique d’urgence, contrôle de la somnolence du conducteur, adaptation intelligente de la vitesse et aide au maintien de la trajectoire.

    Des mesures applicables sur le long terme

    La règlementation n’évoluera pas dans l’immédiat. Les propositions contenues dans ce rapport doivent d’abord faire l’objet d’une étude d’impact et d'une analyse des coûts. Elles seront ensuite soumises aux acteurs du marché. À suivre…


L’écotaxe revient par surprise dans l’actualité

L’écotaxe revient par surprise dans l’actualité

Publié le 09/12/2016

Dans une décision du 5 décembre, le Conseil d’État exhorte le gouvernement à prendre un arrêté permettant la collecte de la taxe poids lourds.

  • Des informations contradictoires

    La haute instance estime en effet que l’exécutif doit appliquer la loi, en fixant une date de mise en œuvre du dispositif technique nécessaire à la collecte, sous six mois.

    Cette demande du Conseil d’État semble surprenante, car elle intervient quelques jours après le vote par l'Assemblée nationale d’un amendement visant justement à abroger la loi instaurant l'écotaxe. À ce jour, le Sénat a refusé l’examen de ce texte. L’avenir de la taxe poids lourds semble donc difficile à déterminer, tant les informations se suivent et ne se ressemblent pas.


Écotaxe : vers la suppression définitive…

Écotaxe : vers la suppression définitive…

Publié le 01/12/2016

Elle était jusqu’ici suspendue, mais elle sera finalement supprimée : l’écotaxe ne devrait pas voir le jour au niveau national.

  • « Un amendement au projet de loi de finances 2017, soutenu par le gouvernement, fera purement et simplement disparaître l'existence législative de l'écotaxe », a confirmé Alain Vidalies, secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

    Une écotaxe à l’échelle régionale ?

    L’écotaxe revient malgré tout régulièrement sur la table, puisque certains élus réfléchissent à la création de taxes poids lourds régionales. C’est le cas du Grand Est, qui constate une recrudescence du trafic de poids lourds en transit, en provenance d’Allemagne. De leur côté, les fédérations patronales de transporteurs (FNTR, union TLF et Unostra) sont vent debout contre ces projets d’écotaxes locales.


e-CMR : gagner en efficacité

Comment la e-CMR va vous faire gagner en efficacité…

Publié le 21/11/2016

La version électronique de la lettre de voiture arrive. A la clef : gain de temps, fluidité des échanges et sécurité.

  • Des avantages concrets

    La France a récemment ratifié le protocole e-CMR, autorisant la gestion des lettres CMR par voie électronique. Cette version digitale de la « lettre de voiture », déjà en vigueur dans neuf pays européens, présente plusieurs avantages : gain de temps et d’argent dans le traitement des données, informations numériques facilement partageables entre le transporteur et ses partenaires commerciaux, déclarations douanières facilitées… Les logiciels de gestion de flotte peuvent eux aussi intégrer le contenu de la e-CMR.

    Un autre bon point : la sécurité

    La lettre de voiture dématérialisée peut être connectée à l’eCall, le système paneuropéen d'appels d'urgence automatique. En cas d’accident, les autorités peuvent, par exemple, connaître immédiatement la nature de la cargaison et prendre les décisions adaptées pour prévenir tout problème.


Total Truck : Votre nouvelle référence

TOTAL TRUCK : votre nouvelle référence

Publié le 07/11/2016

Vous êtes un chef d'entreprise, un gestionnaire de flotte pilotant un parc de camions ou un chauffeur routier ? Alors venez découvrir le nouveau portail internet qui accompagnera désormais votre vie professionnelle : TOTAL TRUCK !

  • Il s'agit de la nouvelle marque de TOTAL destinée au métier du Transport.

    Ce portail est votre partenaire privilégié pour vous tenir au courant de l'actualité qui vous concerne. Régulièrement mis à jour, il vous donne accès à de nombreuses informations sur votre secteur, mais aussi à des fiches pratiques et articles de fond qui vous aideront dans votre quotidien.

    Dès novembre, vous trouverez la signalétique TOTAL TRUCK en station. Elle vous orientera vers les stations-services du réseau adaptées à vos besoins. Avec TOTAL TRUCK, vous bénéficierez à coup sûr de pistes assez larges pour accueillir vos camions et de tous les services dont vous aurez besoin pour faire des pauses agréables et efficaces : restauration, douches, Wifi, pistolets haut débit, AdBlue®...

    Mais ce n'est pas tout ! TOTAL vous propose également l’offre GR TOTAL TRUCK, une solution conçue spécifiquement pour les pros. La combinaison gagnante de la Carte TOTAL GR et d’un badge télépéage pour faciliter les déplacements (péages, parkings, services en stations…)

    N'hésitez pas à contacter nos équipes pour en savoir plus. Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner.

    Bienvenue et excellente lecture !


Retour vers le haut
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.