Le photographe

DÉCOUVREZ LE CALENDRIER AIR TOTAL 2017

Le photographe

Le photographe

Nous avons rencontré le photographe Hervé de BRUS quelques semaines avant la sortie du calendrier Aviation 2017.

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

À l’origine je suis dessinateur publicitaire. J’ai fait une école d’arts appliqués en Suisse puis j’ai travaillé dans la publicité, en agence, jusque dans les années 84/85 pour différents budgets (décoration, immobilier, aérospatiale, industrie, etc.).

2/ D’où vient votre passion pour la photographie aérienne ?

J’ai décidé de me mettre à mon compte dès 1985 en tant que photographe. Je me suis très rapidement spécialisé dans l’aviation car j’étais déjà moi-même pilote depuis 1982. J’ai d’abord fait mes armes avec un Jodel (avion de tourisme monomoteur français) puis j’ai rejoint l’équipe de Régis Alajouanine, le Président-Fondateur et entraîneur de l'Amicale de Voltige Aérienne, qui forme des champions de voltige depuis 1980. Faire de la photographie aérienne a donc été un processus naturel car je connaissais le monde de l’aviation de l’intérieur et ses différentes disciplines (course aérienne, voltige, etc.).

3/ Quels sont les photographes spécialisés dans la photographie aérienne qui vous ont influencé ?

Je regarde un peu partout… C’est l’ambiance aéronautique qui m’inspire : le rapport à la compétition, à la mécanique… c’est un univers de passionnés dans lequel je me retrouve.

4/ Comment êtes-vous devenu photographe pour le calendrier d’Air Total ?

Notre collaboration a débuté dans les années 90 par le shooting d’avions de voltige. Total sponsorisait Pascale Alajouanine, qui a été double-championne d’Europe de voltige, et recherchait un photographe spécialisé pour shooter ce type d’avions. Puis j’ai couvert pendant plusieurs années le Tour de France aérien des jeunes pilotes, qui était en partie sponsorisé par Total, dans le cadre de son partenariat avec la FFA. Mon interlocuteur chez Total voulait faire un calendrier pour exploiter mes photos. Je lui ai proposé de réaliser en 1998 un format grand modèle, plus prestigieux que ce qu’il avait en tête, qui a très bien fonctionné. Ce calendrier a depuis perduré jusqu’à cette nouvelle édition 2017.

5/ Comment organisez-vous la préparation des shootings ?

C’est à chaque fois différent. Avant toute chose il faut trouver les avions de collection. Des avions anciens c’est difficile, il y a de nombreux collectionneurs en France et en Europe, mais il faut parfois traverser l’Atlantique pour trouver la perle rare. Il s’agit ensuite de parvenir à convaincre le propriétaire/pilote de se prêter au jeu. Enfin, il faut que la météo soit bonne. À la fois pour voler, évidemment, mais aussi pour obtenir la meilleure luminosité et faire une prise de vue parfaite.

6/ Quelles sont les particularités d’un shooting aérien ?

Comme vous pouvez le voir, je travaille avec des « focales » assez courtes pour obtenir un effet grand angle, qui laisse peu de marge de manœuvre… nous sommes à quelques mètres seulement des avions.
Pour cela, je loue des appareils sur place, souvent des Cessna (l’avion de tourisme le plus répandu dans le monde) que j’optimise pour pouvoir enlever la fenêtre facilement une fois en vol et effectuer les shootings. Mais l’avion est en mouvement permanent, ce qui s’avère souvent sportif ! Le premier briefing au sol a toute son importance pour valider en amont les différents angles à prévoir. Mais un deuxième briefing est souvent nécessaire pour ajuster le shooting, en fonction des caractéristiques de l’avion, du savoir-faire du pilote, etc.

7/ Quel(s) message(s) et/ou émotions souhaitez-vous faire passer aux public d'Air Total à travers vos créations ?

Le thème, c’est l’avion extraordinaire et l’angle original.
Mon ambition est de réaliser des prises de vue qu’on ne peut voir que par le biais d’un autre avion, et pas juste une vue du dessous de l’appareil. Montrer un angle et une ambiance que peu de personnes ont l’occasion de voir.

8/ Y’a-t-il une photo du calendrier 2017 dont vous êtes particulièrement fier ?

La photo qui illustre le mois de mars. Le CC 02, surnommé le « mini-rafale » est un avion qui a été entièrement conçu et réalisé par son propriétaire ingénieur Claude Chudzik. Un modèle véritablement hors normes que je suis fier d’avoir mis en lumière.

Propos recueillis par Nicolas Asfaux de Bearideas pour TOTAL Marketing Services

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.